Ski et planche

Alex Harvey 3e à Lillehammer

Alain Bergeron / Le Journal de Québec

Publié | Mis à jour

Alex Harvey a signé l'un de ses meilleurs résultats de début de saison en carrière, vendredi à Lillehammer, où il a obtenu le troisième rang à l'épreuve de sprint en style libre.

Ce podium s'avère seulement son deuxième avant Noël depuis son entrée en Coupe du monde de ski de fond, l'autre remontant à une deuxième position lors d'une épreuve de 10 km en style libre tenue à Ruka en Finlande, en novembre 2015.

«Je suis un peu surpris. C'était un bon parcours pour moi, mais ça reste que je n'ai jamais été à mon meilleur historiquement dans des épreuves de sprint avant Noël. Étant donné que c'est un mini-tour à Lillehammer, mon but était d'abord de me rendre en demi-finale parce qu'il y a de bonnes secondes de bonification», nous a expliqué Harvey, qui avait terminé 17e de la qualification du matin.

Aidé par des circonstances

En finale du sprint d'une longueur de 1,6 km, le Québécois n'a été devancé que par le gagnant, l'Italien Federico Pellegrino, et le Norvégien Emil Iversen. Quatrième à 50 mètres de la ligne, Harvey a augmenté le rythme pour coiffer le Norvégien Sindre Skar et obtenir son 27e podium individuel en carrière en Coupe du monde.

Cette course ultime, dans laquelle se trouvaient trois Norvégiens, était privée du Russe Alexander Bolchunov, gagnant de la première épreuve de la saison et cinquième plus rapide dans la qualification, qui n'a pu s'échapper de la ronde des quarts de finale. Le Norvégien Johannes Klaebo, maître incontesté de ce type d'épreuve et champion de la Coupe du monde la saison dernière, n'a pu compléter la ronde demi-finale après avoir brisé l'un de ses bâtons.

«Quand Klaebo casse un bâton et que Bolchunov se fait sortir en quart de finale, il faut prendre l'opportunité», a avoué l'athlète de Saint-Ferréol.

«Tu fais ta chance aussi, a-t-il repris. Klaebo, ça ne lui aurait pas arrivé l'an passé parce qu'il skiait toujours avec cinq mètres d'avance, mais maintenant, il est au milieu du peloton. Il peut gagner à la fin, mais il n'est pas deux tons au-dessus de tout le monde cette saison. Il est battable. Mais comme n'importe qui, il est soumis aux aléas du sprint.»

En bonne position

Avec les 24 secondes de bonification que son podium lui a valus, Harvey se place donc dans une bonne position dans le cadre de ce mini-tour de Lillehammer qui comptera deux autres épreuves dans cette région olympique de la Norvège, durant la fin de semaine. Jouée sous un ciel nuageux et par une température printanière, la course de vendredi sera suivie d'une épreuve individuelle de 15 km en style libre samedi, puis d'une poursuite de 15 km en style classique dimanche.

«C'est bon pour ce que j'ai maintenant en poche par rapport à des gars comme Cologna, Sundby, les Russes, etc. La journée de demain [samedi] va être importante parce que c'est un parcours vraiment exigeant. Il pourrait y avoir de grands écarts. Le petit coussin que je me suis donné aujourd'hui, je vais l'apporter avec moi demain», affirme-t-il.

«Mais ça va prendre une autre très bonne journée demain parce qu'un coussin d'une vingtaine de secondes peut partir assez vite lors d'une mauvaise journée.»

Résultats

Finale Sprint 1,6 km Lillehammer

  1. Federico Pelligrino, Italie, 3 m 19,14 s
  2. Emil Iversen, Norvège, +0,47 s
  3. Alex Harvey, Canada, +0,71 s
  4. Sindre Skar, Norvège, +0,94 s
  5. Finn Haagen Krogh, Norvège, + 1 m 0,9 s
  6. Ristomatti Hakola, Finlande, + 2 m 46 s

(Vidéo: courtoisie Infront Italie)