HKO-HKN-SPO-BOSTON-BRUINS-V-MONTREAL-CANADIENS

Crédit : AFP

Canadiens

Brett Kulak obtient la 2e audition

Publié | Mis à jour

Claude Julien a lancé une phrase lourde de sens et criante de réalisme après la défaite de 2 à 1 contre les Hurricanes de la Caroline. «Nous comprenons que nous n’avons pas le joueur parfait là [à la gauche de Shea Weber].»

David Schlemko a obtenu la première audition en compagnie de Weber. L’expérience aura duré 60 minutes. À son deuxième match cette saison, Weber se retrouvera avec un nouveau partenaire en Brett Kulak, demain, contre les Rangers.

Rappelé le 22 novembre du Rocket de Laval, Kulak aura la responsabilité de jouer au sein du premier duo de défenseurs et ce, à son quatrième match seulement avec le Canadien.

«Oui, ça peut changer rapidement au hockey et dans tous les sens, a dit Kulak avec un grand sourire jeudi. L’an dernier, je jouais pour les Flames de Calgary. En début de saison, je me retrouvais à Laval dans la Ligue américaine. J’ai refait le chemin inverse récemment et maintenant, j’ai une place avec Weber.

«Tu ne dois pas te laisser affecter mentalement par les changements, surtout quand ils sont négatifs, a-t-il continué. Mais quand tu vis des événements plus positifs, tu ne peux pas ralentir et croire que tu as finalement ta place.»

Pour Kulak, il s’agit d’une occasion en or.

«Je suis vraiment excité, a répliqué l’Albertain de 24 ans. J’ai participé à mon premier entraînement avec Shea. C’était nouveau, mais je le connais quand même comme défenseur. Je le regardais quand j’étais plus jeune. Il est l’un des meilleurs défenseurs de la LNH. Je chercherai à me libérer pour lui, il pourra me repérer avec une petite passe. Il se place toujours en bonne position.»

Des minutes à combler

Julien a expliqué le choix de Kulak avec une bonne dose de réalisme. Il ne l’a pas décrit comme un sauveur.

«Du côté gauche, nous cherchons vraiment une solution, a-t-il rappelé. Brett patine bien et il bouge bien la rondelle. Nous espérons qu’il complétera bien Shea. Nous continuons à faire des essais. Si nous avions un Jeff Petry comme gaucher, il serait le candidat parfait pour jouer avec Weber. Nous aurons besoin d’un défenseur qui peut jouer de grosses minutes et avec constance.»

En 104 matchs dans la LNH, Kulak a dépassé seulement quatre fois le plateau des 20 minutes d’utilisation. Avec Weber, il devra s’attendre à jouer plus souvent.

«Je crois que le plus grand défi consistera à jouer contre le meilleur trio de l’équipe adverse, a-t-il précisé. J’ai reçu un peu ce mandat au dernier match en faisant des présences contre l’un des deux premiers trios des Hurricanes. Pour ce qui est des minutes jouées, j’ai vu beaucoup d’action avec le Rocket depuis le début de l’année. Je jouais à toutes les sauces : en supériorité numérique, en infériorité numérique et à cinq contre cinq face aux meilleurs trios. Ce n’était pas la LNH, mais il y a aussi de bons joueurs dans la Ligue américaine.»

Mete à Laval

Utilisé durant seulement 12 min 51 s face aux Hurricanes, Victor Mete fera un détour par Laval. Après l’entraînement du Canadien, Marc Bergevin a confirmé son renvoi dans la Ligue américaine.

«C’est une décision pour son développement, a mentionné Julien. Lorsqu’on voit ce qu’il apporte offensivement, c’est extraordinaire. Mais défensivement, il a encore plusieurs aspects à améliorer. Le Rocket jouera à la maison pour une assez longue période (sept des neuf prochains matchs) et nous pourrons garder un œil sur lui. Il aura un meilleur temps de jeu et plus d’entraînement.

«Victor est notre futur et je dirais même le présent, a-t-il enchaîné. On n’a mis aucune date pour son retour. On veut l’aider à s’améliorer dans son jeu sans la rondelle. On ne ramènera pas un gars qui a de la difficulté, mais un gars qui joue bien.»

En 23 matchs cette saison, Mete n’a toujours pas de but, mais il a obtenu quatre passes et il présente un dossier de +5.