Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Canadiens

Max Domi ne doit pas imiter Brad Marchand

Max Domi ne doit pas imiter Brad Marchand

Félix Séguin

Publié 27 novembre
Mis à jour 27 novembre

Max Domi est sans aucun doute le joueur par excellence des Canadiens de Montréal depuis le début de la saison.

Son enthousiasme, son dynamisme et son talent ont donné un nouveau souffle à l’attaque du Tricolore. Son impact est favorable.

Je l’aime et c’est agréable, pour moi, de décrire ses performances. Cependant, j’observe une tendance dans son comportement qu’il devra corriger.

Par moment, Domi veut se faire justice et ses émotions prennent le dessus. Et les exemples s’accumulent depuis le début de la saison.

  1. Lors d’un match hors-concours, il s’en est pris sournoisement au défenseur des Panthers Aaron Ekblad. Domi a été suspendu pour le reste du calendrier préparatoire.
  2. À Vancouver, il a été puni pour avoir porté son bâton trop élevé à l’endroit de Tyler Motte. La reprise a démontré que son geste était volontaire. Les conséquences auraient pu être plus importantes.
  3. Samedi dernier contre les Bruins, il a frappé David Pastrnak, des Bruins, au centre de la patinoire. Domi a été puni pour obstruction. Il s’agissait d’un geste inutile.
  4. Dans le même match face aux Bruins, Domi s’est fait frapper solidement sur la rampe par Chris Wagner. Après coup, Domi n’a jamais hésité et il s’est dirigé vers Wagner avant de s'en prendre au joueur des Bruins. Aucune pénalité n’a été imposée sur la séquence.

Dans mon esprit, Max Domi est un joueur rempli de bonnes intentions. Il veut réussir et il veut que son équipe connaisse du succès. J’aime son désir de faire une différence.

Par contre, il doit être en mesure de modérer ou de contrôler ses frustrations qui surviennent dans le feu de l’action.

Le no. 13 des Canadiens doit éviter de faire ce que fait, malheureusement, trop souvent Brad Marchand, c’est-à-dire perdre la carte.

Je suis convaincu que cette mise au point est nécessaire.

Pour un entraîneur, toutefois, il est sûrement plus agréable de calmer les ardeurs d’un joueur que de devoir le motiver continuellement.