Les Partants

«Adonis est conscient de l’ampleur de la tâche» - Yvon Michel

Publié | Mis à jour

Le boxeur québécois Adonis Stevenson croisera le fer face à l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk, à Québec, le 1er décembre prochain dans une autre défense de sa ceinture des mi-lourds du WBC.

Si Stevenson (29-1-1, 24 K.-O.) a été poussé dans ses derniers retranchements lors du verdict nul qu’il a livré à Badou Jack (22-1-3, 13 K.-O.) le 19 mai dernier, le boxeur pourrait bien retrouver la plus grande opposition dans un ring face à Gvozdyk (15-0-0, 12 K.-O.).

«Gvozdyk est favori à presque deux contre un, a lancé d’entrée de jeu le président de GYM, Yvon Michel, lors de l’émission Les Partants, mardi, sur les ondes de TVA Sports. Il est certainement le boxeur le plus compétent et le plus dangereux qu’Adonis va avoir affronté depuis Chad Dawson.»

Gvozdyk a une feuille de route plutôt impressionnante, lui qui a notamment été médaillé de bronze des Jeux olympiques de 2012 à Londres. Il faisait d’ailleurs partie de cette équipe ukrainienne qui regroupait également Oleksandr Usyk, maintenant champion unifié des lourds-légers, et Vasyl Lomancheko, champion WBA des poids légers.

#LesPartants | Entraînement public d'Adonis Stevenson - TVA Sports

Toutefois, Stevenson, selon les dires de Michel, prend le défi très au sérieux.

 «Pour Adonis, c’est une opposition farouche, mais il s’est préparé en conséquence, a continué Michel. Adonis a connu un camp d’entraînement à peu près idéal. Il est allé en retraite fermée avec son entraîneur de façon à se préparer avec le plus de minutie possible. Il est conscient de l’ampleur de la tâche.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.


Réécoutez Les Partants quand vous le voulez sur QUB Radio