LHJMQ

Maxime Comtois en mission avec les Voltigeurs

Publié | Mis à jour

Maxime Comtois a réalisé une partie de son rêve en disputant ses premiers matchs dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Ducks d’Anaheim.

Il doit maintenant prouver qu’il mérite sa place de manière permanente et c’est avec cet objectif en tête qu’il se joindra aux Voltigeurs de Drummondville, tout en désirant les guider aux grands honneurs.

L’attaquant de 19 ans a vécu une tempête d’émotions en apprenant son renvoi dans la LHJMQ, samedi, quelques semaines après avoir impressionné à ses débuts sous le soleil californien en amassant deux buts et cinq mentions d’aide pour sept points en 10 rencontres.

Voyez, dans la vidéo ci-dessus, l’entrevue accordée par Comtois à l’émission de TVA Sports «Le magazine LHJMQ», lundi. 

Une blessure au genou a cependant freiné son élan le 23 octobre dernier. Malgré quatre rencontres dans la Ligue américaine à des fins de conditionnement lors de la précédente semaine, les Ducks ont jugé qu’il valait mieux pour lui d’être cédé aux Voltigeurs, ce qui lui donnera la possibilité de représenter de nouveau le Canada au Championnat du monde junior.

«On veut toujours jouer dans la catégorie la plus haute. J’avais connu un bon camp et un bon début de saison. J’avais travaillé fort. Je reviens ici avec une équipe qui y va pour la coupe et on est tous dans le même bateau au moment où on veut gagner.»

«Ma blessure ne m’a pas aidé, mais il n’y a rien qui n’arrive pour rien au hockey et je sors de là la tête haute. C’est dur de faire une carrière dans la LNH et de rester là-bas. C’est encore à moi de prouver que j’avais ma place là-bas. Je veux aider l’équipe à gagner», a assuré Comtois en conférence téléphonique, lundi.

Une deuxième chance

Comtois endossera donc l’uniforme de la formation drummondvilloise pour la première fois vendredi soir à l’occasion du passage des Olympiques de Gatineau au centre Marcel-Dionne.

Son retour signifie aussi que les Tigres de Victoriaville, son ancienne équipe, n’auront pas à renvoyer deux choix de premier tour et deux autres de deuxième ronde qu’ils avaient obtenus dans l’échange confirmé aux dernières assises.

Auteur de 44 buts et 41 aides pour 85 points en 54 rencontres la saison dernière, le patineur de Longueuil avait été un témoin privilégié de la déconfiture des Tigres en demi-finale des séries où ils avaient été balayés par le Titan d’Acadie-Bathurst. Cette fois, Comtois veut achever le boulot avec les Voltigeurs, installés au deuxième rang de l’Association de l’Ouest en vertu d’un dossier de 18-6-1.

«J’arrive ici en mission. J’ai passé proche l’an dernier d’aller en finale. Ce fut décevant. En même temps, j’ai une autre chance cette année dans ce qui sera probablement ma dernière année junior. Ce sera important de bien performer. Je vais tout faire pour essayer de gagner», a-t-il souligné, estimant ne pas avoir davantage de pression à livrer la marchandise en raison de son expérience chez les professionnels.

Par ailleurs, Joe Veleno, des Voltigeurs, a été nommé employé de la semaine dans la LHJMQ grâce à une récolte de 11 points en trois parties.

Équipe Canada junior: une étape à la fois

Même si Maxime Comtois a été un rouage important dans la conquête de la médaille d’or par Équipe Canada junior, l’an dernier, à Buffalo, celui-ci refuse de se voir déjà comme un membre de la formation 2019.

Pour l’heure, Comtois dirige toutes ses énergies vers les prochains matchs prévus au calendrier des Voltigeurs et non pas à ce qui pourrait arriver à Vancouver et à Victoria du 26 décembre au 5 janvier, lors du tournoi regroupant la crème des hockeyeurs de moins de 20 ans. Le camp de sélection se déroulera du 11 au 14 décembre.

«Rien n’est acquis dans le hockey. Ça fait partie de mes objectifs. Avec mon expérience de l’an passé, ça va m’aider durant le camp et sûrement dans le tournoi. Je vais me concentrer sur les six matchs ici et quand j’aurai l’invitation pour le camp, je vais arriver prêt et essayer de pousser pour reprendre ma place et être un leader dans le groupe», a mentionné le choix de deuxième tour des Ducks d’Anaheim en 2017.

Comtois a jeté un œil attentif aux récentes sorties des Voltigeurs et entend se greffer à l’équipe sans trop faire de bruit. La troupe de Steve Hartley vogue sur une séquence de quatre victoires.

«Ça fait assez longtemps que je n’ai pas joué plusieurs matchs de suite. Les Voltigeurs ont un bon rythme et je ne veux pas casser le "momentum"», a dit celui qui s’attend à vivre une légère période d’adaptation.

Une façon de faire à partager

Comtois, la recrue, a été impressionné par la manière d’agir quotidiennement de ses coéquipiers chez les Ducks. Et il entend en faire profiter ses nouveaux partenaires.

«Ils agissent en professionnel jour après jour et je pense que si j’ai quelque chose à retenir, c’est ça. Chaque joueur veut s’améliorer et ils font tous les petits détails dans une pratique qui sont importants pour les matchs. Tout ça fait en sorte qu’ils jouent dans la Ligue nationale comparativement à ceux qui sont dans d’autres ligues.»