Bacary Sagna

Photo : Bacary Sagna Crédit : Dario Ayala / Agence QMI

Impact

L’Impact négocie toujours avec Fanni et Sagna

Publié | Mis à jour

Tout comme les autres clubs de la Major League Soccer (MLS), l’Impact de Montréal avait jusqu’à lundi pour exercer son option sur les contrats de joueurs qui en comprenaient. Le Bleu-Blanc-Noir l’a fait pour sept joueurs, mais pas pour les vétérans Rod Fanni et Bacary Sagna.

Les liens ne sont toutefois pas coupés puisque dans un communiqué, le club a laissé savoir que des discussions se poursuivent avec les deux arrières français en vue de la saison prochaine.

Ainsi donc, le club a exercé son option sur les contrats des gardiens Jason Beaulieu, Maxime Crépeau et James Pantemis, sur le défenseur Victor Cabrera, et sur les milieux Micheal Azira, Ken Krolicki et Jeisson Vargas.

La direction de l’équipe a de plus confirmé ce que l’on savait déjà, c’est-à-dire que le milieu québécois Louis Béland-Goyette ne sera pas de retour, tout comme le défenseur Kyle Fisher et l’attaquant Michael Salazar.

Là où il y a une certaine surprise, c’est dans le cas de David Choinière. On n’a pas exercé l’option et on croyait qu’il était sur son départ, mais on a annoncé qu’il sera invité au prochain camp d’entraînement de l’équipe. On n’a sans doute pas voulu prendre de chance parce que le jeune milieu de terrain a souvent été éprouvé par les blessures depuis deux ans et a raté l’ensemble de la dernière saison.

Cœur de la défense

Même s’ils sont âgés respectivement de 36 et 35 ans, Fanni et Sagna ont été le cœur de la défense montréalaise lors de la dernière saison.

Outre le fait qu’ils ne rajeunissent pas, leur statut de joueurs internationaux et leur salaire militent un peu contre eux. Fanni a empoché 1 225 000 $ alors que le salaire de Sagna était de 525 000 $.

Lors du bilan de fin de saison, tant l’entraîneur-chef Rémi Garde que les deux joueurs ont manifesté le désir de poursuivre cette association.

Fanni semble essentiel dans son rôle de général de la défensive et il n’a jamais montré de signes de fatigue ou de ralentissement même s’il a disputé 26 des 34 matchs de l’équipe.

Quant à Sagna, il est vite devenu la seule option viable au poste de latéral droit et a apporté de la stabilité et de l’équilibre grâce à ses efforts défensifs et offensifs. Il a joué toutes les minutes de l’équipe après s’y être joint, au début d’août.

Le cas Crépeau

Il y a par ailleurs le cas Maxime Crépeau, qui demeure sous contrat pour l’an prochain même s’il ne semble pas figurer dans les plans de l’équipe.

Le jeune gardien de 24 ans a passé la dernière saison avec le Fury d’Ottawa, dans la USL, où il a été nommé gardien de l’année après avoir établi un record du circuit avec 15 blanchissages.

Il est fort possible que l’Impact ait choisi d’exercer l’option sur son contrat afin de pouvoir l’échanger plutôt que de le perdre pour rien.

Dans son cas, Vancouver pourrait très bien être une destination logique. Les Whitecaps n’ont pas exercé leur option sur les contrats des gardiens Stefan Marinovic et Spencer Richey, alors que Brian Rowe est sans contrat pour la prochaine saison. Sean Melvin est le seul gardien actuellement sous contrat pour 2019.

Lors d’entrevues réalisées au cours des dernières semaines, Crépeau et le nouvel entraîneur des Whitecaps, Marc Dos Santos, ont laissé entendre qu’il y avait un intérêt commun.