Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Canadiens

Une brigade défensive inquiétante

Une brigade défensive inquiétante

Michel Bergeron

Publié 24 novembre
Mis à jour 24 novembre

La brigade défensive du Canadien est sans l’ombre d’un doute le talon d’Achille du Canadien de Montréal, et Marc Bergevin devra agir parce que ça pourrait grandement compliquer la saison de l’équipe, et ce, même si Shea Weber s’approche d’un retour au jeu.

Il y a peu de négatif en ce début de saison, avouons-le, mais le jeu des défenseurs en est un. Et je dis ceci même si cette chronique a été écrite avant la rencontre d’hier contre les Sabres. C’est récurrent depuis le début de la saison.

La plupart des défenseurs sont en difficulté, à l’exception de Jeff Petry. Je refuse de le placer dans le même bain que les autres puisqu’on lui demande depuis le début de la saison de jouer le rôle de premier défenseur de l’équipe en l’absence de Weber, et force est d’admettre qu’il s’acquitte plutôt bien de sa tâche. Il est utilisé à toutes les sauces, il joue beaucoup de minutes et affronte les meilleurs trios adverses, soir après soir.

Retour de Weber

Je pense d’ailleurs que le retour de Weber va le rendre encore meilleur, car il pourra retourner dans sa chaise.

Mais, pour le reste, c’est compliqué. Il faut que le directeur général du Canadien fasse une transaction pour acquérir un troisième défenseur, car le CH n’en a pas, à l’heure actuelle.

Car il faudra donner du soutien à Weber, et éviter de penser qu’à lui seul il viendra corriger toutes les lacunes défensives du Tricolore. Il ne faut pas oublier qu’il n’a pas joué depuis presque un an et demi.

Oui, les attentes sont élevées envers le nouveau capitaine de l’équipe, mais il faut demeurer réaliste. Il arrivera avec les meilleures intentions du monde et se verra confier des missions importantes dès le départ, mais il ne rajeunit pas et sa longue absence pourrait se faire sentir lors de séquences de plusieurs matchs en peu de soirs.

La chaise musicale

Curieusement, les problèmes défensifs du Canadien se sont amplifiés lorsque Claude Julien a décidé de jouer à la chaise musicale avec quelques-uns de ses arrières.

Mike Reilly avait connu tout un début de saison, mais après avoir un peu ralenti il a été laissé de côté par Claude Julien. Depuis ce temps, on a l’impression que le jeune défenseur se cherche un peu plus. Même chose pour Xavier Ouellet et Victor Mete.

Je ne veux présumer de rien, puisque je ne connais pas personnellement ces défenseurs, mais cette stratégie peut être une lame à deux tranchants.

Il n’y a rien de pire que d’installer le doute dans la tête d’un joueur. Je ne crois pas toujours que la compétition à l’interne soit une bonne chose parce que chaque individu est différent.

Pour certains, la compétition est leur locomotive. Confiants en leurs moyens, ils n’auront pas de problème à entrer dans le bureau de l’entraîneur pour demander des explications, pour savoir pourquoi ils ne jouent pas plus. D’autres se renferment par rapport à la situation et, par le fait même, jouent moins bien.

Changement

Tout ça pour dire que si l’objectif du Canadien est toujours de faire les séries, il faudra que l’équipe fasse l’acquisition d’un défenseur stable pouvant donner un peu de souffle à Weber et Petry.

Parce que 80 % des équipes qui feraient les séries à l’Action de grâce américaine finissent par y être en avril.

Le Canadien ne veut surtout pas faire partie du 20 %.

- Propos recueillis par Kevin Dubé

Bravo aux Remparts

Je tiens à féliciter sincèrement Jacques Tanguay et l’organisation des Remparts de Québec pour la brillante idée qu’ils ont eue d’honorer Maurice Filion le 1er février prochain. Les Diables rouges hisseront une bannière au sommet du Centre Vidéotron en l’honneur de Maurice. J’ai eu l’occasion de travailler pendant huit ans avec lui avec les Nordiques de Québec et il était devenu, en quelque sorte, mon père adoptif. C’est lui qui m’a permis de travailler dans la Ligue nationale de hockey et de diriger les Nordiques. Malheureusement, il nous a quittés. Mais de voir qu’il sera honoré à Québec me rend très heureux et fier pour lui. Les Remparts frappent dans le mille avec cette initiative.

La main heureuse

Marc Bergevin a été fortement critiqué au cours des dernières années, à tort ou à raison. Par contre, je n’ai pu que me rendre compte à quel point il a fait une bonne transaction en envoyant Alex Galchenyuk en Arizona contre Max Domi. J’ai couvert le match entre les Coyotes et les Golden Knights de Vegas mercredi soir dernier et, à un certain moment, je me suis demandé si l’ancien du Canadien était en uniforme. C’est dire à quel point il était invisible! Pendant ce temps, Domi fait la pluie et le beau temps avec le CH et il semble avoir relancé Jonathan Drouin, lui qui joue son meilleur hockey depuis son arrivée à Montréal. J’ai aussi pu voir Max Pacioretty en action mercredi dernier et je pense qu’il va se relever et redevenir le prolifique marqueur qu’on a connu à Montréal.

Bravo aux intronisés

Je tiens à souligner l’entrée de Mario Tremblay, Stéphane Fiset, Jean-Jacques Daigneault, Bob Murray et François Allaire au Temple de la renommée de la LHJMQ. Mario Tremblay a été mon grand ennemi à l’époque de la rivalité Canadien-Nordiques, mais il est par la suite devenu mon grand ami. Quant à Stéphane Fiset, j’ai eu la chance de le diriger avec les Nordiques à sa première année dans la LNH. Bref, félicitations à tous! En terminant, j’aimerais aussi souhaiter la bienvenue à Jean-Charles Lajoie dans la grande famille de TVA Sports. Et bonne chance au Rouge et Or cet après-midi à la Coupe Vanier!