Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LHJMQ

Retour de Comtois: une bénédiction pour la LHJMQ

Retour de Comtois: une bénédiction pour la LHJMQ

Mikaël Lalancette

Publié 24 novembre
Mis à jour 24 novembre

Après dix matchs dans la Ligue nationale de hockey où il aura récolté sept points, Maxime Comtois est de retour dans les rangs juniors.

Les Ducks d’Anaheim ont jugé qu’il valait mieux pour lui de retourner dans la LHJMQ et de conclure son stage junior à 19 ans.

La situation des blessés à Anaheim lui a ouvert une porte et l’attaquant des Voltigeurs a saisi la chance qui s’offrait à lui.

Comtois a été bon, très bon avec les Ducks. Deux buts et cinq aides en dix matchs. Il a même laissé tomber les gants contre un vétéran de 26 ans, signe qu’il n’avait pas froid aux yeux malgré ses débuts dans le meilleur circuit de hockey au monde.

N’eut été de la gestion des contrats à Anaheim, qui a peut-être eu raison de sa place dans la LNH cette année, Comtois serait sans doute toujours chez les professionnels. La marge de manœuvre de l'équipe était mince avec le retour des blessés et les contrats à un volet.

Le voilà donc de retour dans le hockey junior, où il pourra boucler la boucle avec les Voltigeurs.

La confirmation du retour de Comtois est une bonne nouvelle sur plusieurs facettes.

1- Les Voltigeurs retrouvent leur meilleur élément en attaque, un joueur de caractère et d’expérience. Il sera bien encadré chez les Voltigeurs, qui regorgent de talent. Drummondville sera une des équipes à surveiller d’ici la fin de la saison.

2- Tim Hunter, le pilote d’Équipe Canada junior 2019, doit être ravi. Maxime Comtois sera un vétéran de la formation canadienne à Vancouver et Victoria en décembre et janvier prochain. Il n’y a que trois retours potentiels cette année : Maxime Comtois, Alex Formenton et Robert Thomas sont éligibles à porter l'unifolié pour une deuxième année de suite. Leur expérience dans la conquête de l’or l’an dernier est non-négligeable dans un tournoi comme le Mondial junior. Surtout lorsqu’il est présenté au Canada.

3- C’est une véritable bénédiction pour les Tigres de Victoriaville, qui n’auront pas à retourner quatre choix au repêchage en guise de compensation. La graduation de Comtois dans la LNH aurait coûté deux choix de premier tour et deux choix de deuxième tour aux Tigres. Les Voltigeurs n'auraient pas eu les choix avant la conclusion de la saison. Tout le monde y perdait mais à long terme, ça aurait été un dur coup pour les Tigres.

4- Ce sont tous les amateurs de hockey junior au Québec qui pourront profiter de son talent encore quelques mois dans les amphithéâtres de la LHJMQ. La pédale au plancher, Maxime Comtois est un beau talent de chez nous. Il est le genre d'attaquant de puissance dont tous les entraîneurs et partisans rêvent d'avoir dans leur équipe.

Profitez-en pour aller le voir jouer, car c’est bel et bien sa dernière année dans le hockey junior québécois.