Boxe

Drolet ne perd pas son temps à Rimouski

Publié | Mis à jour

Clovis Drolet gravit les échelons de la boxe professionnelle de brillante façon. L’athlète de Québec a été sans pitié pour le Mexicain Jesus Manuel Beltran, l’atteignant au corps avec un puissant crochet de gauche au deuxième round pour s’attirer les éloges de la foule, samedi soir, lors du gala d’Eye of the Tiger Management présenté au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Les spectateurs scandaient déjà son nom lorsque Drolet (8-0) a trouvé l’ouverture pour décocher un coup parfait vers son adversaire.

Le crochet semblait si pesant que Beltran (5-3) a immédiatement mis un genou au sol, demandant l'arrêt du combat après 2 minutes et 54 secondes d’échanges au deuxième assaut. Le vainqueur enregistre un cinquième K.-O. à sa fiche.

«Je commençais à prendre mon timing lorsque j’ai vu le trou. Je voulais d’abord viser sa tête. C’était une réaction vive au bon moment. J’ai été patient et l’opportunité s’est présentée à moi», a indiqué l’ex-membre de l’école de boxe Rémi Bizier, à Beauport.

Clavel par décision

Dans le seul combat professionnel féminin de la soirée, Kim Clavel (5-0) a travaillé jusqu’à la limite pour prendre la mesure d’Ana Victoria Polo (7-4) par décision des juges. À son premier combat de six rounds en carrière, la Montréalaise ne s’est pas laissé intimider par son adversaire en servant plusieurs séries de coups opportuns.

«C’était tough, mais plus que le combat avançait, plus que je m’adaptais à elle», a expliqué Clavel, qui souhaite un championnat du monde à moyen ou long terme. «J’affrontais une fille imposante physiquement avec des mains pesantes. Mon entraîneur me conseillait bien. J’aurais pu faire deux ou trois rounds, j’avais encore beaucoup d’énergie.»

Oganesyan sans pitié pour Mares

Dans les autres combats, le Russe Artem Oganesyan (8-0) a été sans pitié pour le Mexicain Juan Manuel Mares (20-16) en lui infligeant sept uppercuts au sixième round pour remporter la victoire par arrêt de l’arbitre.

Le Kazakh Sadriddin Akhmedov a démontré toute sa puissance pour enregistrer un cinquième K.-O. en autant de combats chez les professionnels, cette fois face à Jose Francisco Zuniga (14-12-2). Les coups explosifs et l’intensité du Russe Andranik Grigoryan lui ont permis de vaincre le Mexicain Javier Franco par décision.

Le Kazakh Nursat Sabirov (7-0-0) ne s’est pas éternisé face au Mexicain Rocky Montoya (32-2-0). Le protégé de Mike Ramsey a envoyé son adversaire au tapis à quatre reprises avant que l’arbitre ne mette un terme à ce massacre au deuxième round. Pour sa part, le Russe Arutyun Avetisyan (11-0-0) a vaincu l’Américain Demetrius Banks (10-6-0) par décision des juges.