Boxe

Une étincelle signée Jean Pascal

Publié | Mis à jour

Depuis son arrivée à Atlantic City, Jean Pascal était calme et posé dans ses commentaires. Toutefois, lors de la pesée, on a revu le même boxeur qui ne laisse personne indifférent.

Tout d’abord, Pascal n’a eu aucune difficulté à faire le poids en arrêtant le pèse-personne à 174,6 lb. Du côté du champion WBA des mi-lourds Dmitry Bivol, il a affiché un poids de 174,4 lb.

Puis, lors du face-à-face, on a eu droit à un Pascal rusé et expérimenté. L’ancien champion du monde a appuyé son front sur celui de Bivol qui a tenté de le repousser avec sa main droite. Un geste planifié par le Québécois qui voulait provoquer une étincelle dans une pesée qui manquait de piquant.

Il n’en fallait pas plus pour que l’entraîneur et père de Bivol s’interpose entre son fils et l’ancien champion qui n’a pas dit un mot à son adversaire pendant cette petite escarmouche.

Fait à noter, il faut donner un prix citron au responsable de la commission athlétique du New Jersey, Larry Hazzard. Celui-ci a très mal géré la situation qui est survenue lors du face-à-face. Il n’a pas été en mesure de se placer entre les deux boxeurs pour mettre fin aux hostilités. N’est pas Michel Hamelin qui veut...

Larouche confiant

Comme c’est le cas de la majorité des boxeurs, Jean Pascal n’a pas voulu s’adresser aux médias après sa pesée. Il a englouti deux gros plats de fruits avant de retraiter vers sa chambre d’hôtel en compagnie des membres de son équipe.

Son entraîneur Stéphan Larouche s’est montré satisfait de la pesée de son poulain.

«On aurait aimé qu’il soit un quart de livre plus pesant, mais ce n’est pas grave, a-t-il souligné. On n’a pas été en mesure d’avoir accès à la balance officielle et on a dû s’organiser avec ce qu’on avait.

«On a tenté de faire calibrer celle qu’on avait dans la chambre de Jean. Cependant, ce n’est pas facile avec la commission du New Jersey. Elle ne collabore pas beaucoup. On s’attendait à cela.»

La perte de poids s’est très bien déroulée selon l’entraîneur. Pascal n’avait qu’à perdre une demi-livre en se levant vendredi matin pour se conformer à la limite de 175 lb.

Prédiction

Comme on le sait, Jean Pascal sera le négligé lorsqu’il montera sur le ring du Etess Arena d’Atlantic City pour affronter le champion Dmitry Bivol. Un rôle qu’il a déjà occupé à quelques reprises au cours de sa carrière.

Il a souvent réussi à livrer de bonnes performances dans ce type de contexte. Est-ce qu’il sera en mesure de faire dérailler le train Bivol ? Tout est possible dans le monde de la boxe. Un bon plan de match exécuté à la perfection et on peut avoir droit à une surprise.

Il faut cependant demeurer réaliste au sujet de ce possible dernier combat de championnat du monde dans la carrière de Jean Pascal. C’est sûr qu’il va tout donner comme il l’a toujours fait lors de ses guerres mémorables entre les câbles.

Ça ne sera toutefois pas suffisant devant Bivol qui est le pugiliste le plus complet de la division des 175 lb. Avec ses déplacements fluides et son jab chirurgical, le Russe va donner une leçon de boxe à l’ancien champion du monde.

J’ai bon espoir de voir Pascal finir le combat sur ses deux jambes, mais les cartes des juges donneront une victoire sans appel à Bivol.