Crédit : AFP

LHJMQ

Le Phoenix donne une correction aux Wildcats

Publié | Mis à jour

Le Phoenix de Sherbrooke a ramené les Wildcats sur terre, vendredi soir, à Moncton, en leur infligeant un dur revers de 9 à 2. Pour l’équipe locale, qui occupe le deuxième rang du classement général de la LHJMQ, il s’agit d’une première défaite en six rencontres.

D’ailleurs, avant la visite du Phoenix, les Wildcats n’avaient perdu que deux de ses 20 derniers affrontements.

Les membres de la formation sherbrookoise ne se sont pas laissé impressionner par les récents succès de leurs adversaires. Olivier Okuliar en a même profité pour inscrire un tour du chapeau. Taro Jentzsch et Nathael Roy se sont également illustrés dans la victoire en amassant chacun un but et deux mentions d’aide.

Thommy Monette a bien fait devant la cage du Phoenix en réalisant 25 arrêts. À l’autre bout de la patinoire, Francis Leclerc et Charles-Antoine Lavallée ont fait face à un total de 44 lancers.

Les Voltigeurs s’amusent contre les pauvres Sea Dogs

À Saint John, pas moins de trois joueurs des Voltigeurs de Drummondville ont touché la cible deux fois dans un gain convaincant de 7 à 2 contre les Sea Dogs.

Les favoris de la foule ont ainsi perdu un 15e match de suite.

Xavier Simoneau, Joseph Veleno et Cédric Desruisseaux ont fait la pluie et le beau temps, déjouant chacun Mikhail Denisov à deux reprises. Le premier a également terminé son match avec une mention d’aide, alors que l’autre réussite des Voltigeurs a été inscrite par Dawson Mercier.

Dans le camp des perdants, Nathan Larose et Brady Burns ont battu Daniel Moody, qui a fait face à 25 lancers.

L’Océanic ne fait pas de faveurs à l'Armada

À Boisbriand, l’Armada s’est incliné 3 à 2 face à l’Océanic de Rimouski, encaissant du même coup un cinquième revers consécutif.

Luke Henman a inscrit les deux buts de l’équipe locale, qui a glissé au 15e rang du classement général à la suite de cette défaite.

Jimmy Huntington a fait la différence dans la rencontre en marquant son 17e but de la saison. Radim Salda et Dmitry Zavgorodniy ont été les autres marqueurs de l’Océanic.