Arturo Gatti

Photo : Arturo Gatti Crédit : REUTERS/ Teddy B. Blackburn

Boxe

Arturo Gatti est une inspiration pour Jean Pascal

Publié | Mis à jour

Le Québécois Jean Pascal a indiqué que le défunt boxeur Arturo Gatti allait l’inspirer pour son duel prévu à Atlantic City, samedi, contre le champion du monde WBA des mi-lourds, Dmitry Bivol.

Il faut dire que Gatti (40-9-0, 31 K.-O.) a lui-même livré de nombreux combats épiques dans cette ville du New Jersey. En voici 10:

#1 - 15 mai 1992 vs Joe Lafontant

Si ce combat n’est pas spécialement passé à l’histoire, il s’agit du tout premier rendez-vous de Gatti à Atlantic City. Il avait alors vaincu un dénommé Joe Lafontant, au Trump Taj Mahal, par décision unanime des juges au terme des six rounds.

#2 - 22 février 1997 vs Tracy Harris Petterson

Alors champion du monde des poids super-plumes de l’IBF, Gatti affronte l’Américain Tracy Harris Patterson pour la deuxième fois de sa carrière, en février 1997, au Convention Center. C’est contre ce même adversaire que Gatti avait remporté son titre mondial, en décembre 1995, au Madison Square Garden, à New York. Lors ce «match-revanche», le résultat a été le même : Gatti l’a emporté par décision unanime des juges.

#3 – 4 novembre 1997 vs Gabriel Ruelas

Gatti défend son titre IBF des poids super-plumes, à Atlantic City, lors d’un combat contre le Mexicain Gabriel Ruelas. Cette fois, le boxeur originaire de Montréal l’emporte par K.-O. au cinquième round. L’intense duel, riche en rebondissements, est élu «combat de l’année» par le réputé Ring Magazine. Malmené au quatrième assaut, Gatti a servi un puissant crochet de gauche à Ruelas au round suivant pour mettre fin à la bagarre. Il s’agit également du K.-O. de l’année 1997.

#4 – 17 janvier 1998 vs Angel Manfredy

Les images de ce combat sont saisissantes. Gatti subit alors une vilaine coupure au-dessus de l’œil gauche, si bien que l’arbitre n’a aucun autre choix que de mettre fin au duel dans les dernières secondes du huitième round. Le titre de champion de Gatti n’était toutefois pas à l’enjeu lors de ce combat puisqu’il avait été disputé chez les 135 livres.

#5 – 22 août 1998 vs Ivan Robinson

Gatti est à nouveau impliqué dans le «combat de l’année» en 1998, à Atlantic City. Il perd toutefois contre l’Américain Ivan Robinson. Parmi les moments forts, Gatti ébranle son adversaire avec 50 secondes à écouler au 10e et dernier round, mais Robinson tient le coup et l’emporte par décision partagée.

#6 – 23 novembre 2002 vs Micky Ward

La trilogie impliquant Arturo Gatti et Micky Ward a définitivement marqué l’histoire de la boxe. Après un premier combat remporté par Ward au Connecticut, le Montréalais a obtenu sa revanche, en novembre 2002, au Boardwalk Hall, à Atlantic City. Gatti l’a emporté par décision unanime des juges, au terme des 10 rounds, par des pointages de 98-91, 98-91 et 98-90.

#7 – 7 juin 2003 vs Micky Ward

Élu «combat de l’année» en 2003, ce troisième et dernier combat entre Gatti et Ward fut une bataille de tous les instants. Comme apothéose à ce grand spectacle, le 10e et dernier round a notamment offert trois bonnes minutes de boxe. Les deux pugilistes ont naturellement partagé une franche accolade au terme du duel.

#8 – 24 juillet 2004 vs Leonard Dorin

Il s’agit du dernier combat en carrière pour Leonard Dorin. Gatti avait alors mis fin au combat dès le deuxième round grâce à un coup au corps. Entraîneur actuel de Jean Pascal, Stéphan Larouche se retrouvait alors dans le coin de Dorin pour ce duel de championnat du monde des super-légers du WBC.

#9 – 25 juin 2005 vs Floyd Mayweather fils

Invaincu en 50 combats en carrière, le célèbre Floyd Mayweather fils avait dominé Gatti ce soir-là à Atlantic City. Le Montréalais avait été contraint à l’abandon après avoir encaissé de nombreux coups durant le sixième round.

#10 – 14 juillet 2007 vs Alfonso Gomez

La carrière de Gatti a pris fin en juillet 2007, là où il a disputé tellement de grands combats, soit au Boardwalk Hall. Il avait alors perdu par K-O. au septième round face au Mexicain Alfonso Gomez à la suite d’une puissante droite.