AUTO-PRIX-BRA-F1-PREVIEW

Crédit : AFP

F1

«Un privilège de travailler avec mon père»–Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Lance Stroll mettra fin ce dimanche à une association de deux ans avec Williams, cette écurie qui lui avait permis de faire ses débuts en Formule 1 l’an dernier.

Le jeune Québécois disputera le Grand Prix d’Abou Dhabi, après quoi il sera confirmé à titre de pilote titulaire de l’écurie Racing Point Force India pour la saison 2019. Cette annonce aura probablement lieu à la conclusion de cette 21e et dernière épreuve du calendrier.

«Vous pouvez compter les heures pour le savoir, a indiqué Stroll jeudi en entrevue téléphonique au "Journal de Montréal". J’ai hâte de tourner la page et de passer à un autre chapitre de ma carrière.»

Formalité

Au moment où son père Lawrence s’est porté acquéreur (avec des partenaires d’affaires) de l’écurie Force India, en août dernier, il était évident que fiston allait le suivre dans cette nouvelle aventure.

Williams a annoncé jeudi que Robert Kubica a été choisi pour piloter à temps plein la saison prochaine aux côtés de la recrue George Russell.

«Ce sera un privilège de travailler avec mon père, a enchaîné Stroll au bout du fil. Je lui dois tout. Il est exigeant, mais il a appris à réussir dans tous ses projets. Il n’accepte pas les demi-mesures et je vais tout faire pour démontrer qu’il a eu raison de me faire confiance.»

Comme plusieurs autres pilotes qui changeront d’organisation l’an prochain, Stroll aura la chance de piloter une monoplace de sa nouvelle écurie dès la semaine prochaine à l’occasion d’une séance d’essais privés organisée par le fournisseur de pneus Pirelli.

«C’est le plan, a sèchement indiqué Stroll. Je n’ai pas prévu de quitter Abou Dhabi dimanche soir...»

Il appert que plusieurs pilotes vont aussi profiter de cette occasion pour se familiariser avec leur nouvel environnement, dont, justement, Russell et Kubica.

L’Espagnol Carlos Sainz fils, qui quittera l’écurie Renault en baisser de rideau dimanche, fera de même avec McLaren.

Alonso pour la dernière fois ?

Le Grand Prix d’Abou Dhabi marquera aussi la fin de parcours de Fernando Alonso en F1, lui qui concentrera ses efforts à courir en 2019 au Championnat du monde d’endurance et surtout à tenter de remporter les 500 Milles d’Indianapolis, en série IndyCar, seul volet à la Triple Couronne (après le GP de Monaco et les 24 Heures du Mans) qui manque à son palmarès.

L’Espagnol de 37 ans, l’un des pilotes les plus doués de sa génération, n’en a peut-être pas fini avec la F1. En conférence de presse, le patron de l’écurie McLaren, Zak Brown, a en effet indiqué qu’il n’hésiterait pas à faire appel à ses services l’an prochain... si le besoin se faisait sentir.