Boxe

Simon Kean se remet au travail

Jonathan Roberge / TVA Nouvelles

Publié | Mis à jour

Un mois et demi après sa défaite par K.-O. face à Dillon Carman, Simon Kean a repris l'entraînement et il affirme que les symptômes de commotion cérébrale sont derrière lui.

«Le médecin m'avait suggéré d'arrêter complètement durant un mois, a expliqué le poids lourd. J'ai commencé graduellement avec de la course et un peu de basketball. Cette fois, j'ai passé toute la semaine à m'entraîner intensément comme dans un camp d'entraînement et je n'ai eu aucun symptôme. On ne peut pas m'ouvrir le cerveau pour voir où j'en suis, mais je pense que c'est un feu vert.»

Kean devrait reprendre très bientôt l'entraînement avec contact. Il promet un changement d'attitude pour éviter un autre cinglant revers.

«Parfois, tu penses que tu es concentré et que tu as tout fait pour bien te préparer... mais tu te rends compte, quand le combat commence, que tu n'as pas fait ce qu'il fallait, a-t-il reconnu. J'ai appris de ce combat et je dois lever mon chapeau à Dillon, qui est arrivé prêt, avec une attitude plus combative que la mienne.»

La revanche de Kean contre Carman sera annoncée dans les prochains mois. Il semble qu'une fois de plus, c'est le champion ontarien qui devra faire la route.

Zewski en grande forme

À 10 jours de son prochain combat, Mikaël Zewski est amaigri, mais en grande forme.

«Il me reste 13 lb à perdre d'ici une semaine, mais c'est juste de l'eau. Par la déshydratation je vais y arriver sans trop de problèmes, mais c'est toujours souffrant», a avoué le boxeur trifluvien.

Zewski fait maintenant partie du top 15 mondial. Sa ceinture internationale WBC des 147 lb sera en jeu face au Mexsicain Aaron Herrera.

«C'est un adversaire crédible qui me permettra de mesurer où j'en suis, a-t-il analysé. Si je me débarrasse de lui avant la limite, on peut penser que je pourrais obtenir un gros combat, comme un top 10 ou un combat éliminatoire. La télévision américaine sera présente. C'est une occasion très intéressante.»

Au Centre Vidéotron, il aura une trop rare chance de se produire devant parents et amis.

«Il a momentanément été question d'organiser un combat chez nous, à Trois-Rivières, et j'étais très excité. Malheureuement, ce sera pour une prochaine fois, mais quand même... Québec, c'est tout près. Mes amis et ma famille seront présents, ce sera une belle soirée.»