Football universitaire RSEQ

«Ce ne sera pas facile» - Pascal Lochard

«Ce ne sera pas facile» - Pascal Lochard

Andy Mailly-Pressoir

Publié 22 novembre 2018
Mis à jour 22 novembre 2018

Comme à chaque année, la fin du mois de novembre est synonyme de nostalgie pour les anciens du Rouge et Or de l'Université Laval.

Plus de cinq ans après avoir remporté la Coupe Vanier, Pascal Lochard se souvient du match de sa vie, alors qu’il avait joué malgré une blessure à un genou. Fort d’une performance de 185 verges de gains et auteur du seul touché du match de son équipe, l’ex-porteur de ballon avait été nommé joueur par excellence de la Coupe Vanier 2013.  

«Pour moi, c’était une excellente façon de terminer ma carrière, lance l’athlète de 28 ans. C’était si émouvant. Dès la fin du match, je ne pouvais plus courir.»

Cette année, le Montréalais réunira ses ex-coéquipiers dans un endroit bien particulier pour regarder le match de samedi. Après une carrière de cinq saisons dans la Ligue canadienne de football, son nouveau terrain de jeu, c’est le KIBI, un restaurant haïtien qu’il a lancé avec son frère Manuel sur le boulevard Saint-Laurent, dans l’arrondissement Plateau-Mont-Royal.

«La bouffe, ça rassemble les cultures, indique Manuel Lochard. Nous, c’est notre salaire. On est toujours content quand on arrive à faire découvrir la culture haïtienne.»

À deux jours du match fatidique, les anciens du Rouge et Or savent ce qui attend leur ancienne équipe face à l’Université Western. Selon eux, les joueurs de Glen Constantin feront tout pour  faire oublier leur défaite de 39-17 de l’an dernier face aux champions de l’Ontario.

«Je m’attends à ce que Laval gagne, mais je ne pense pas que Laval va gagner par 20 points. Ce ne sera pas facile», indique Lochard.

«C’est le même style de match que j’ai vécu en 2011 et 2012. On avait perdu en 2011 et en 2012, on est revenu et on l’a gagné chez eux en Ontario, admet Boris Bebe, botteur du Rouge et Or de 2011 à 2014. Là, ce n’est pas la même équipe, mais c’est le même scénario. On a perdu en Ontario et là on va les accueillir de pied ferme à Québec.»

«Ça va être un match émotif avec beaucoup d’ambiance, très physique.  Western, c’est une équipe imposante», lance Junior Seydou Haidara, champion de la Coupe Vanier en 2012.