Canadiens

Soirée atroce pour les Canadiens

Publié | Mis à jour

«C’est difficile à croire qu’ils sont si loin dans le classement, car ils jouent beaucoup mieux que ce que leur fiche indique.» Voilà comment Claude Julien avait résumé la situation des Devils du New Jersey, en matinée.

Non, les Devils n’ont pas joué comme une formation occupant l’avant-dernier rang de l’Association de l’Est (avant la rencontre). Devant leurs partisans, ils ont lessivé les Canadiens par la marque de 5 à 2, mercredi.

Le Tricolore joue tellement mal par les temps qui courent qu’on pourrait reprendre la citation de Julien et l’appliquer, avec quelques variantes, à sa formation. Elle pourrait aller comme suit : «C’est difficile à croire qu’on est si haut dans le classement, car on joue beaucoup plus mal que ce que notre fiche indique.»

Six fois au cours des huit derniers matchs, les Canadiens ont accordé au moins quatre buts. Si Carey Price ne s’était pas illustré à Calgary, il faudrait ajouter un septième match à cette triste liste.

Manque d’intensité

Mercredi, ni le gardien ni l’attaque n’ont été en mesure de sortir l’équipe d’embarras. Disons qu’il n’y avait rien de bon à tirer de cette soirée.

«C’est le genre de match que tu prends et que tu jettes à la poubelle», a déclaré Jonathan Drouin.

Même sur le plan de l’intensité, les troupiers de Claude Julien n’arrivaient pas à la cheville de ceux de John Hynes.

«On savait exactement ce qu’ils allaient faire. C’est l’une des équipes qui travaillent le plus fort dans la LNH. Leurs défenseurs nous ont forcés à aller sur la bande et leurs attaquants ont foncé ardemment sur les nôtres, a décrit Max Domi. Pour gagner un match, tu dois au moins égaler l’éthique de travail de l’adversaire. Ce soir [mercredi], nous n’avons pas été en mesure de le faire.»

Défense débordée

Tout au long de la soirée, les défenseurs des Canadiens ont été incapables de se faire justice le long des rampes. Leur incapacité à remporter des luttes pour l’obtention de la rondelle a mené à la grande majorité des buts des Devils.

Trois fois sur les cinq premiers buts, la séquence a pris son origine derrière le filet de Carey Price. À chaque occasion, la stratégie était sensiblement la même : avoir le meilleur sur un défenseur des Canadiens et remettre le disque dans l’enclave ou à la pointe pendant que chacun des cinq joueurs vêtus de blanc, affolé par le revirement, oubliait son assignation.

«On doit jouer de façon beaucoup plus serrée, surtout dans notre territoire. Il faut trouver un moyen de s’aider et de se soutenir. Il faut gagner nos batailles derrière le but et le long des bandes», a énuméré Xavier Ouellet, dont le match a été particulièrement difficile.

C’est de cette façon que Kyle Palmieri, Nico Hischier (de retour après une absence de quatre matchs) et Pavel Zacha, avec son premier de la rencontre, ont fait bouger les cordages.

Chaque fois, Price, laissé à lui-même, n’y pouvait rien. En fait, il peut être tenu responsable d’un seul des cinq buts des Devils : le deuxième de la soirée de Zacha, alors que la rondelle a passé entre son bras droit et son corps.

Remue-ménage dans les trios

Dans l’espoir de secouer son quatrième trio, les Canadiens avaient procédé au rappel de Michael Chaput. Julien a choisi de retirer Matthew Peca de la formation tout en laissant clairement entendre que chacun des trois membres de cette unité aurait pu être victime du couperet.

Le coup de fouet a eu l’effet souhaité, mais seulement en partie. Il lui aura fallu une période et demie avant de sortir la tête de l’eau. Cependant, il n’a pas été le seul à éprouver certains ennuis.

D’ailleurs, en troisième période, Julien a sorti le mélangeur pour une rare fois cette saison. Jesperi Kotkaniemi s’est retrouvé au centre de Tomas Tatar et de Brendan Gallagher, Charles Hudon a été promu au troisième trio en compagnie de Phillip Danault et Arturri Lehkonen, pendant que Kenny Agostino prenait place auprès de Chaput et de Nicolas Deslauriers.

Le seul trio demeuré intact est celui qui a inscrit les deux buts du Canadien. Après Jonathan Drouin, en première période, Max Domi a porté sa séquence de matchs avec au moins un point à 11, à mi-chemin du troisième tiers.