Crédit : ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

LHJMQ

Les vraies étoiles

Les vraies étoiles

Sébastien Goulet

Publié 20 novembre
Mis à jour 20 novembre

La sortie de Patrick Roy sur le choix des trois étoiles au Centre Vidéotron m’a fait sourciller.

Comprenez-moi bien. Aux yeux des joueurs et des entraîneurs, la performance sur la glace s’analyse bien différemment que dans les yeux de ceux «qui ont de la misère à prendre les stats», selon l’entraîneur et DG des Remparts.

Qui sont-ils et que font-ils les statisticiens?

Ce sont des hommes et des femmes qui, bénévolement ou pour quelques dollars et à l’image des autres officiels hors glace, arrivent au moins 90 minutes avant tous les matchs.

Et pendant le match, que font-ils? J’ai eu le bonheur de travailler quelques matchs comme officiel hors glace dans la Ligue américaine depuis l’an dernier. J’ai donc pu apprécier de visu leur travail.

Voici leurs définitions de tâches:

  • Le marqueur officiel note le numéro de TOUS les joueurs qui touchent à la rondelle, question de pouvoir aller rétroactivement trouver le joueur qui a marqué et ceux qui ont les aides.
  • Les statisticiens attribuent les tirs au but en notant le joueur qui décoche le tir et l’emplacement sur la patinoire d’où le lancer a été fait pour ensuite inscrire au compteur. Ils vont vérifier les joueurs sur la glace lors des buts marqués pour attribuer les plus et les moins. Ils vont déterminer chaque mise en jeu gagnée ou perdue. Ils vont déterminer les joueurs qui font des mises en échec. Ils doivent inscrire les données du match sur la feuille de pointage virtuelle pour nourrir le site web.
  • Dans la LAH, certains doivent même passer leur match à regarder le banc des joueurs afin d’établir le temps de glace de chacun.
  • Ça, c’est sans compter ceux qui travaillent au niveau de la glace pour ouvrir les portes des bancs de pénalité, activer le chronomètre ou travailler comme juge de buts.

Vous pensez vraiment qu’ils peuvent, en plus de tout ce qu’ils doivent faire, «apprécier» le travail des joueurs pendant une rencontre? Vérifier qu’un tel a fait de belles passes, s’est bien positionné ou a été un bon motivateur au banc?

Je vous rappelle que ces gens-là font souvent le travail pour un montant fixe, sous le salaire minimum, quand ce n’est pas bénévolement.

Avant de critiquer le travail d’un bénévole, assurez-vous que vous pourrez vous-même le remplacer.