Impact

Impact: Richard Legendre prend sa retraite

Publié | Mis à jour

Après le directeur technique, Adam Braz, l’Impact va perdre un autre membre de son équipe de direction puisque le vice-président exécutif, Richard Legendre, a annoncé mardi qu’il prend sa retraite et qu’il quittera ses fonctions le 21 décembre.

C’est avec émotion que l’homme public a parlé de ses 40 dernières années comme joueur de tennis, politicien et homme de sports.

«C’est une décision qui a été mûrement réfléchie et planifiée. J’en ai fait part à Joey [Saputo] une première fois en juin 2017.»

«J’aurai 66 ans en janvier et je trouve que je suis trop jeune pour continuer de travailler à plein temps», a-t-il blagué.

Dans le contexte où la confrérie journalistique a perdu le tout récent retraité Randy Tieman, de CTV, décédé à 64 ans au cours du week-end, Legendre est encore plus à l’aise avec son choix.

«Quand j’ai lu l’âge de Randy dans le communiqué, je me suis dit “Bonne décision Richard”.»

La famille

Les membres de la famille de Legendre étaient présents dans la salle, mardi après-midi. On sent que c’est une valeur importante pour celui qui est grand-père depuis quelques mois.

«Je suis rendu au point dans ma vie où je veux me donner du temps pour des activités familiales, personnelles et quelques activités professionnelles choisies à la carte.»

Legendre arrête ses activités à temps plein, mais il va continuer de partager ses connaissances après 50 années à œuvrer dans le sport.

«J’ai déjà une première collaboration qui est confirmée et qui me stimule. Je vais avoir un rôle comme professeur associé à HEC Montréal, qui a lancé un microprogramme en management du sport. C’est la première fois que ça se fait dans une université au Québec et c’est prometteur pour l’avenir.»

Transformation

Arrivé chez l’Impact il y a 11 ans, Legendre a vécu la transformation complète du club, qui est passé de la deuxième à la première division en plus de s’installer dans un nouveau stade qui a depuis été agrandi et rénové.

«Quand je suis arrivé en 2007, l’Impact était en deuxième division, on jouait à Claude-Robillard, nos moyennes d’assistances étaient de 11 000 spectateurs et notre vedette internationale était Mauricio Vincello. Depuis cette époque, l’Impact a fait des bonds en avant», a rappelé l’homme originaire de la région de Québec.

On l’a déjà dit, la famille est importante pour Richard Legendre et c’est ce que l’Impact a été pour lui, et il est évident que l’attachement sera permanent.

«Ma défaite électorale de 2007 s’est transformée en l’une des grandes victoires de ma vie. Quand je suis arrivé en 2007, j’étais surtout bleu et blanc. Aujourd’hui je suis Bleu-blanc-noir.»

Belle carrière

L’Impact aura été la dernière étape d’un parcours professionnel fort intéressant pour Richard Legendre.

Joueur de tennis, il a joué au sein du circuit de l’ATP de 1974 à 1979 en plus de devenir membre de l’équipe canadienne de la Coupe Davis, en 1978.

Par la suite, il a travaillé pour Tennis Canada, étant directeur des Internationaux du Canada de 1988 à 2001.

Finalement, il a été député du Parti québécois dans Blainville de 2001 à 2007, étant ministre du Tourisme, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la Jeunesse ainsi que ministre responsable de la Faune et des Parcs de 2001 à 2003, siégeant par la suite dans l’opposition. Il a aussi participé à la course à la chefferie du Parti québécois, en 2005.