Les Partants

«Je vais le mettre K.-O.» - David Lemieux

Publié | Mis à jour

Comme c’est son habitude, le boxeur québécois David Lemieux (40-4-0, 34 K.-O.) n’y va pas par quatre chemins pour prédire l’issue de l’un de ses combats. Et encore une fois, il visera le K.-O., le 15 décembre prochain alors qu’il croisera le fer avec Tureano Johnson (20-2-0, 14 K.-O.) au Madison Square Garden.

C’est sera d’ailleurs l’affrontement de demi-finale du gala mettant en vedette le Mexicain Saul «Canelo» Alvarez (50-1-2, 34 K.-O.), qui affrontera Rocky Fielding (27-1-0, 15 K.-O.).

«Je vais le mettre K.-O, a dit sans détour Lemieux, jeudi matin, lors de l'émission Les Partants, sur les ondes de TVA Sports. Il est solide, donc on verra au fur et à mesure. Mais à l’intérieur des 12 rounds, oui.»

«Ça va super bien, a continué Lemieux à propos de sa préparation. Nous n’avons pas arrêté depuis le dernier combat (contre Gary O’Sullivan). L’énergie est là. La diète, ça va. J’ai seulement pris une semaine de repos après le dernier combat, car j’envisageais de me battre le 15 décembre.

Ce ne sera pas la première fois qu'il combattra au «MSG» puisqu'il avait croisé le fer avec le Kazakh Gennady Golovkin il y a un peu plus de trois ans.

«L’atmosphère et l’énergie à l’intérieur du Madison Square Garden sont absolument hallucinantes, a confié Lemieux. C’était différent de tous les autres amphithéâtres où j’ai boxé. Ça ne se compare même pas. Contre Golovkin, ça longtemps et il y a eu beaucoup de changements qui ont été faits. Contre Johnson, ça va être différent avec un résultat différent.»

Même si le combat contre Johnson est très important pour la suite de sa carrière, Lemieux n'a qu'un but en tête et c'est d'affronter Alvarez dans un avenir rapproché.

«On sait, moi et mon équipe, qu’on est capables de battre Canelo, a indiqué Lemieux. Et c’est pour ça qu’on le veut autant. C’est sûr que financièrement, ce serait le plus gros combat chez les moyens. Alors on le veut, mais pas seulement pour l’argent, mais parce qu’on est capables de le battre.»

Habituellement plutôt discret sur les médias sociaux, Lemieux n'a toutefois pas hésité à lancer une flèche au combattant Conor McGregor après sa défaite contre Khabib Nurmagomedov il y a quelques semaines. Et dans un ring de boxe, Lemieux n'a aucun doute à savoir s'il pourrait vaincre l'Irlandais.

«Absolument. 100 %, a dit le Québécois. Dans un ring de boxe. Est-ce que ça durerait plus qu’un round? Je ne penserais pas. Je ne connais pas personnellement McGregor. Mais la façon qu’il est et qu’il donne l’exemple, c’est du "thrash talking" et c’est loin de mon caractère et du caractère de beaucoup de bons boxeurs. Ce n’est pas un bon exemple à donner aux enfants ou aux jeunes.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.