Céleste Dao

Photo : Céleste Dao Crédit : AFP

Golf

Céleste Dao, une surdouée québécoise dans la NCAA

Publié | Mis à jour

Céleste Dao a pris l’une des plus importantes décisions de sa vie mercredi matin. Armée d’un crayon plutôt que d’un bâton de golf, elle a signé l’entente qui l’enverra chez les Bulldogs de l’Université Georgia dès l’automne prochain.

La jeune sensation québécoise du golf âgée de 17 ans s’alignera au sein d’une équipe de pointe dans la première division de la NCAA de 2019 à 2023. Elle rejoindra ainsi les rangs d’une formation qui a remporté le championnat national en 2001 en plus de produire plusieurs golfeuses de pointe depuis le début de son programme en 1978.

Depuis 30 ans, les Bulldogs ont décroché quatre titres nationaux alors que trois golfeuses ont remporté des honneurs individuels. En 39 ans d’existence, ils ont terminé à 26 reprises dans le top 20, dont 20 fois dans le top 10.

Ce n’est donc pas un hasard si la championne nationale junior a choisi ce programme sportif reconnu.

«J’avais plusieurs options dans les universités américaines. J’avais reçu une dizaine d’invitations, dont celles du Kentucky, d’Auburn, de la Floride et de la Caroline du Nord, mais je voulais me diriger vers une équipe forte, dans une bonne institution, pour jouer contre les meilleures golfeuses», a expliqué Dao après avoir signé son contrat.

«Je me sens plus légère. Après des années de recherches, tout le stress accumulé par ce choix a disparu, a-t-elle enchaîné. L’Université Georgia était mon premier choix. Il fait chaud toute l’année. Il n’y a pas vraiment de température froide. C’est l’idéal pour l’entraînement. Athens est une petite ville et c’est ce que je recherchais. Il y a de l’ambiance. J’avais fait ma première visite officielle des installations à cet endroit. J’avais eu un coup de cœur immédiat.»

Sublimes installations

Justement, les installations des Bulldogs rendraient jaloux bon nombre d’amateurs de la petite balle blanche. Les athlètes sont traités aux petits oignons alors qu’ils disposent d’installations uniques au club de golf de l’Université dessiné par nul autre que Robert Trent Jones il y a 50 ans. Depuis, le parcours a subi une cure de jouvence.

Il y a quelques années, dans un voyage familial dans la région d’Athens qui se voulait tout sauf le fruit du hasard, c’est à ce moment que la jeune golfeuse est tombée en amour avec les Bulldogs et le centre d’entraînement Boyd, qui donne sur un parcours de championnat de 7260 verges. Elle y avait rencontré l’entraîneur-chef Josh Brewer. La connexion s’était faite immédiatement.

«Il m’a tout montré. Il est dynamique. J’adhère à ses méthodes d’entraînement et ses réflexions», a-t-elle relaté.

À son arrivée l’automne prochain, Dao rencontrera des coéquipières venues de partout sur le globe. Brewer dirigera une équipe qui sera composée de golfeuses provenant d’Amérique du Sud, de l’Asie et de l’Europe.

Dao sait déjà qu’elle aura sa place et qu’elle pourra participer à des tournois dès ses débuts. Elle est donc doublement motivée à travailler avec ardeur cet hiver.

L’hiver à Victoria

Au moment de sa signature mercredi, Golf Canada annonçait son retour au sein de l’équipe nationale en compagnie de cinq athlètes du Québec. Elle se dirigera ainsi à nouveau vers Victoria, en Colombie-Britannique, dès janvier, pour rejoindre l’équipe de développement au centre d’entraînement de l’organisme national à Bear Mountain.

Elle sera en mesure de terminer sa 12e année dans le programme scolaire de la Colombie-Britannique. Cela lui permettra de se pointer le bout du nez avec les bons acquis à sa première session universitaire, au cours de laquelle elle désire étudier en administration des affaires.

Entre-temps, elle participera à divers tournois afin d’améliorer son rendement mondial amateur. L’été prochain, elle sera plus active sur la scène internationale, mais elle n’oubliera pas ses racines alors qu’elle prévoit participer à divers tournois au Québec. Présentement au 281e échelon mondial chez les amatrices, elle désire percer le top 100.

Dès ce week-end, elle participera au Tournoi des Champions Rolex au PGA National, en Floride.