Sénateurs

Les Sénateurs veulent se ressaisir à la maison

Publié | Mis à jour

Humiliés par scandales et remontées, les Sénateurs d’Ottawa auront l’occasion de redresser la barque alors qu’ils disputeront trois matchs en l’espace de cinq soirs au Centre Canadian Tire, à Kanata.

Avec en mire les Red Wings, les Penguins et les Panthers, l’occasion est bonne pour la troupe de Guy Boucher de s’extirper des bas fonds du classement dans l’Est.

«Craig fait un énorme travail pour nous cette année. Je pense que si on peut réduire le nombre de lancers à la moyenne de la ligue qui est de 32, ça va nous aider en tant qu’équipe», analyse Thomas Chabot.

Offensivement, les choses vont bien pour Ottawa. Le hic, c’est que le contraste est important avec les performances en défense. Après tout, les Sénateurs croupissent au bas fond de la Ligue nationale avec un total de 76 buts accordés. Leur infériorité numérique est aussi la moins efficace du circuit Bettman.

Un baptême de feu pour Batherson

Pour la recrue Drake Batherson, qui disputera son premier match dans la LNH jeudi contre les Red Wings, vaut mieux apprendre, et vite. Le meilleur pointeur de la Ligue américaine doit encore faire ses classes s'il souhaite briller dans la LNH.

«C’est beaucoup d’informations à enregistrer en peu de temps. Ma compréhension du jeu aide certainement avec cet aspect; les séances vidéo aussi. Espérons que j’aie tout compris d’ici au début du match demain soir,» rigole celui qui a récolté 20 points en 14 parties avec la filiale de Belleville.

Son arrivée pose d’ailleurs tout un casse-tête à l’entraîneur Guy Boucher. «Il y a des joueurs qui ne font pas seulement cogner à la porte, ils la défoncent. C’en est un, identifie-t-il. Il n’est pas ici pour remplir un trou, il n’y en a pas! On aura bientôt même trop de joueurs à l’attaque!»

Pageau progresse à vitesse grand V

Opéré au tendon d’Achille de la jambe droite après s’être blessé lors des tests physiques de l’équipe à l’ouverture du camp d’entraînement, Jean-Gabriel Pageau a de nouveau chaussé les patins avant la séance.

«La vérité, c’est que je ne pensais pas qu’il reviendrait au jeu cette année», s’étonne Guy Boucher.

Accompagné de l’entraîneur du conditionnement physique Chris Schwarz, Pageau a insufflé un peu d’espoir aux partisans qui souhaite le voir défier les pronostics. L’athlète de 26 ans devait rater une période d’au moins six mois selon l’échéancier initial. «Il est déjà sur la patinoire! Si tu calcules quatre mois, il pourrait être de retour en janvier», compte l’entraîneur.

Craig Anderson s’est permis un congé d’entraînement, lui qui a été désigné d’office pour affronter les Red Wings. L’Américain de 38 ans a gardé le fort lors de 16 des 18 premiers matchs des Sénateurs, conservant une moyenne de buts alloués de 3,70 et un pourcentage d’arrêts de .905.