Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

Canelo Alvarez : David Lemieux devra encore patienter

Publié | Mis à jour

Au cours des derniers mois, David Lemieux rêvait d’un combat contre Canelo Alvarez. Pour une raison ou une autre, le Québécois devra encore patienter. Il devra plutôt se contenter d’un affrontement avec Tureano Johnson, le 15 décembre, à New York.

Ci-dessus, en vidéo, voyez le reportage de Nancy Audet.

À première vue, ce n’est pas un affrontement sexy pour Lemieux. Toutefois, c’est le prix à payer pour garder l’espoir d’un choc avec Alvarez bien vivant.

«Johnson est un adversaire très solide, a expliqué David Lemieux lors d’une conférence de presse présentée au restaurent 40 Westt. Il fonce constamment et il a une bonne force de frappe.»

«Je m’en vais là pour épater la galerie.»

Sa préparation est déjà en marche et ça brasse dans le gymnase. Hier, Lemieux portait les marques d’une furieuse séance avec un partenaire d’entraînement.

«J’aurais dû mettre du maquillage pour le camoufler, a lancé Lemieux à la blague. Ça arrive parfois qu’on reçoive un coup de pouce dans l’oeil. Mon camp va super bien.»

«Pour ce qui est de mon poids, tout est à l’ordre et j’ai continué mon travail avec mon naturopathe Danick Legault après le dernier combat.»

Le cogneur semble déjà en condition parfaite pour son duel contre Johnson et ça se voit à l’œil nu.

Une vieille connaissance

On ne le dira jamais assez souvent, mais le monde de la boxe est petit. Tureano Johnson est loin d’être un inconnu pour l’entraîneur de Lemieux, Marc Ramsay.

«Après les Jeux olympiques de 2008, Johnson faisait partie de ma liste des boxeurs que je souhaitais amener à Montréal. La même qui comprenait Eleider Alvarez et Oscar Rivas, a-t-il raconté. Je le connais tellement bien que je connais aussi ses parents.

«C’est un boxeur ambidextre qui change de côté plusieurs fois au cours d’un round. Il cogne dur et David devrait faire attention lors de ses attaques. C’est un gros défi pour David, mais aussi pour l’équipe d’entraîneurs. Johnson est un gars difficile à décortiquer.»

Ramsay a fait appel à quatre partenaires d’entraînement différents: des droitiers, des gauchers et des boxeurs ambidextres.

Il n’est pas tombé en bas de sa chaise quand il a appris que le boxeur originaire des Bahamas serait le prochain adversaire de son protégé.

«Ça fait trois ans que son nom revient lorsqu’on prépare un combat, a mentionné Ramsay. On savait que ça allait finir par arriver. C’était presque écrit dans le ciel.

«Je comprends DAZN de vouloir présenter ce duel. Les deux ont des styles offensifs.»

De retour au MSG

Lemieux montera donc sur le ring pour la première fois au Madison Square Garden depuis son revers contre Gennady Golovkin en 2015. On se souvient que les deux boxeurs avaient vendu tous les billets disponibles au domicile des Rangers pour cette soirée de boxe.

«Ce sera le retour au bureau, mais le résultat sera différent, a mentionné Lemieux. Je vais sortir victorieux et on se dirigera vers d’autres gros combats.»

«Je me souviens qu’il y avait eu une belle ambiance de la façon que l’aréna avait été configuré.»