Novak Djokovic

Photo : Novak Djokovic Crédit : AFP

Tennis

Djokovic expéditif face à Isner au Masters de Londres

Publié | Mis à jour

Sans surprise, Novak Djokovic, assuré de finir la saison N.1 mondial, n'a pas traîné pour se défaire de John Isner en deux manches de 6-4 et 6-3, lundi, à son entrée en lice au Masters de Londres.

Le Serbe, qui a remporté cinq fois l'épreuve, a parfaitement assuré son statut de favori. À l'inverse de la prestation de Roger Federer la veille, totalement hors sujet et battu par Kei Nishikori, Djokovic, lui, n'a jamais tremblé.

Face au géant Américain (2,08 m), gros serveur, qui dispute à 33 ans son premier tournoi des Maîtres, sa qualité de retour et sa supériorité en fond de court ont fait la différence.

«C'était un grand match. J'ai eu trois bris sur le service de John, ce qui ressemble à une mission impossible, mais j'ai réussi à être au bon endroit au bon moment», a reconnu Djokovic.

Le Serbe avait laissé pourtant entrevoir une once de suspense après sa défaite en finale face au Russe Karen Khachanov une semaine plus tôt au Masters 1000 de Paris.

Mais cela semble n'avoir été qu'un coup de fatigue bien naturel après ses cinq derniers mois exceptionnels qui l'ont vu engranger deux tournois du Grand Chelem (Wimbledon, US Open), deux Masters 1000 (Cincinnati, Shanghaï), une finale à Paris... Un parcours lui permettant de rafler la place de N.1 mondial à Nadal, forfait pour ce Masters. Djokovic a visiblement parfaitement récupéré de son étape parisienne.

Un bris dans le premier set à 3-2 pour glaner la première manche 6-4, et deux autres dans la deuxième manche lui ont permis d'écourter cette opposition de style.

Le voilà idéalement lancé dans ce Masters qui pourrait couronner un retour exceptionnel du seul joueur de l'histoire étant parvenu à finir la saison N.1 mondial après avoir été éjecté du top 20 (en mars).

Dans l'autre match du groupe Guga Kuerten, l'Allemand Alexander Zverev, 5e mondial, a confirmé sa mainmise sur le Croate Marin Cilic (7e) en lui infligeant sa 5e défaite de suite.

En deux sets accrochés 7-6 (5), 7-6 (1), l'Allemand a pris la mesure du Croate qui avait connu le même sort l'année dernière au Masters face au jeune joueur (21 ans).