Crédit : AFP

NFL

Sean Payton a «réveillé» brutalement ses joueurs

Publié | Mis à jour

Soucieux de garder ses hommes sur le qui-vive quelques instants avant leur match de dimanche contre les Bengals à Cincinnati, l’entraîneur-chef des Saints de La Nouvelle-Orléans, Sean Payton, n’y est pas allé par quatre chemins : il a fracassé un système d’alarme, la sirène résonnant dans tout le stade pendant 15 minutes.

D’après le site NOLA.com, qui a diffusé une photo de l’équipement réduit à peu de chose dans le vestiaire des visiteurs au Paul Brown Stadium, le pilote des Saints semblait craindre un relâchement de sa troupe qui venait de gagner ses sept duels précédents. Or, la stratégie a porté fruit, car le club de la Louisiane a anéanti les Bengals 51-14 après que Payton eut semé le chaos partout dans l’édifice.

Maintenant, il est impossible de préciser si des sanctions seront imposées à l’égard du fautif.

«Nous sommes au courant et on a contacté les autorités responsables, mais il n’y a rien de plus à dire actuellement», ont émis les Bengals dans une déclaration laconique à la même source.