F1

«Quel putain d'idiot!»

AFP

Publié | Mis à jour

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) et le Français Esteban Ocon (Racing Point Force India) ont été convoqués dimanche par les commissaires de course pour s'expliquer sur l'incident les ayant opposés après la fin du GP du Brésil de F1 à Sao Paulo.

Furieux d'avoir été percuté au 43e tour par Ocon alors qu'il était en tête, un incident qui l'a sans doute privé de la victoire, Verstappen, 2e à l'arrivée derrière le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), a confronté physiquement le Français, qui attendait son tour à la pesée.

Le Néerlandais a poussé Ocon à plusieurs reprises, mais les deux hommes n'en sont pas vraiment venus aux mains au cours d'un incident qui a duré moins d'une vingtaine de secondes.

Ils ont été convoqués pour s'expliquer sur une violation potentielle du code sportif de la FIA.

Principal coup de théâtre de cette course, tout a commencé au 43e tour, quand Verstappen, confortablement en tête, a été accroché par le Ocon, retardataire, au 2e virage dans le «S» de Senna.

Parti en tête à queue, le Néerlandais, dont le fond plat a été endommagé, a alors été passé par Hamilton.

«Quel putain d'idiot!», s'est-il exclamé dans sa radio de bord au sujet du Français.

Une fois descendu de sa monoplace, Verstappen, qui s'était imposé au Mexique, en est presque venu aux mains avec Ocon, qu'il a poussé à plusieurs reprises, recevant le soutien du public, qui a sifflé la victoire de Hamilton.

«Nous aurions dû gagner aujourd'hui», a déploré Verstappen.

Red Bull disposait ce week-end au Brésil de la meilleure voiture en partie grâce à une moindre dégradation des pneumatiques qui lui a permis de suivre des stratégies décalées.