SPO-sAMUEL HOUDE SAGUENEENS DE CHICOUTIMI 2018 - 19

Crédit : ROGER GAGNON/AGENCE QMI

LHJMQ

Faux départ des Saguenéens dans les Maritimes

Publié | Mis à jour

Les Saguenéens de Chicoutimi ont amorcé leur premier périple dans les Maritimes cette saison sur une fausse note pliant l’échine par la marque de 4-1 face aux Screaming Eagles du Cap-Breton, mercredi soir devant plus de 1800 spectateurs rassemblés au Centre 200.

Après avoir disputé sept de leurs huit derniers matchs sur la patinoire olympique du Centre Georges-Vézina, les hommes de Yanick Jean ont eu besoin d’une petite période d’adaptation.

«On aurait aimé en avoir plus de la part de beaucoup de joueurs tout au long du match. Ça faisait plusieurs rencontres qu’on jouait à la maison et on a comme fait le saut. On a remarqué le manque d’espace et on a créé beaucoup de revirements», a analysé l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean.

Les Néo-Écossais ont ouvert la marque tôt en première période lorsqu’Olivier Bourret s’est emparé d’un retour de lancer pour inscrire son deuxième but de la campagne.

La bande à Marc-André Dumont a doublé son avance avant le son de la sirène quand l’espoir des Blues de St. Louis Mathias Laferrière a déjoué Alexis Shank à l’aide d’un lancer dans la partie supérieure.

Lavigne réplique

Le capitaine des Chicoutimiens, Zachary Lavigne, a réduit l’écart à un seul but à mi-chemin dans la rencontre lorsqu’il a surpris Kevin Mandolese d’un tir anodin. Le gardien des Screaming Eagles toutefois a connu un fort match, réalisant notamment un arrêt époustouflant du bout du bâton aux dépens de Christophe Farmer. Il ne serait pas surprenant qu’il se retrouve dans les jeux de la semaine.

Sa bonne performance a motivé ses coéquipiers à reprendre une avance de deux buts. Alors qu’il restait un peu moins de huit minutes à faire au deuxième vingt, Brooklyn Kalmikov a fait scintiller la lumière rouge à l’aide d’un lancer vif. Puis, Olivier Bourret a mis la touche finale en marquant dans un filet désert.

Direction Charlottetown

Les Saguenéens traverseront le Pont de la Confédération afin d’aller affronter les Islanders de Charlottetown, vendredi soir dès 18 h 30 au Eastlink Centre. «Il faut être meilleur en contrôle de la rondelle. Il y a des petites choses qu’on se doit de mieux faire, dont toujours garder nos pieds en mouvement. Il faut revenir à être efficaces sur une petite glace», a conclu Jean.