NBA

Alfonzo McKinnie : pas assez bon pour les Raptors?

Publié | Mis à jour

Libéré par les Raptors de Toronto en juillet dernier, Alfonzo McKinnie est pourtant en train de faire sa niche chez les Warriors de Golden State.

Au nombre des belles surprises depuis le début de la saison dans la NBA, McKinnie joue de plus en plus avec les Warriors.

Son pourcentage de réussite de 60 % (12 en 20) à la ligne des trois points représente notamment une nouvelle menace pour la formation dirigée par Steve Kerr, qui compte d’abord et avant tout sur Stephen Curry, Kevin Durant et Klay Thompson pour mener l’attaque.

«Je n’avais aucune idée qu’il serait aussi bon, a avoué Kerr, à propos de McKinnie, lors d’une récente entrevue accordée à 95,7 The Game, une station de radio sportive de la Californie. Il saisit l’opportunité et c’est magnifique à regarder.»

Invité au camp d’entraînement des Warriors en septembre, McKinnie a, contre toute attente, gagné son poste avec le club. Puis, au fil des matchs, il a commencé à s’illustrer.

Après un sommet de 19 points à Chicago, sa ville natale, le 29 octobre dernier, il vient d’ajouter 14 points en 29 minutes d’action lors du plus récent match des Warriors, en début de semaine, contre les Grizzlies de Memphis.

Un parcours inhabituel

Les présents succès de McKinnie ont de quoi étonner, lui qui a joué notamment au Luxembourg et au Mexique avant d’obtenir enfin sa chance dans la NBA.

L’Américain de 26 ans pourrait à nouveau avoir l’occasion de se signaler, ce jeudi, lorsque les Warriors recevront les Bucks de Milwaukee.

Encore une fois, les lancers de trois points risquent d’être à l’honneur durant ce match. Les Warriors dominent présentement la ligue à ce chapitre avec un pourcentage d’efficacité collectif de 42,3 %.