Crédit : Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Zachary Emond se charge encore des Remparts

Publié | Mis à jour

Le blanc va comme un gant à Zachary Emond. Pour un deuxième match de suite contre les Remparts, le gardien des Huskies de Rouyn-Noranda a été intraitable, aidant les siens à l’emporter par la marque de 4-0, mardi soir, à l’aréna Iamgold.

Le portier au masque immaculé lui a fait honneur en stoppant les 35 tirs des Remparts pour inscrire un deuxième jeu blanc cette saison aux dépens des hommes de Patrick Roy. En carrière face aux Diables rouges, il affiche un impressionnant pourcentage d’efficacité de ,959 en six départs!

«Je suis content. Le monde va dire que je suis fou, mais c’est 38-35 les tirs et leur gardien a été très bon. On n’a jamais abandonné. C’est ce que j’ai dit aux gars. Je sens cependant qu’on manque de confiance autour du filet contrairement à eux. C’est ça un club qui n’est pas à maturité contrairement à l’un qui l’est», a exposé l’entraîneur-chef des Remparts, qui a encensé le boulot d’Andrew Coxhead et de Matthew Grouchy qui ont appliqué un échec-avant constant.

«Ma première victoire dans la Ligue était contre eux [les Remparts] et par la suite, mon succès s’est poursuivi. Je savais que l’an passé serait une année d’adaptation et ayant eu un bon camp à San Jose, je suis revenu avec plus de confiance et ça me permet d’être plus calme», a renchéri Emond, un espoir des Sharks de San Jose.

Acharnés

À l’instar de leurs dernières rencontres, les Remparts ont déployé beaucoup d’énergie sur la patinoire, surtout à partir de la fin de la première période alors qu’ils tiraient de l’arrière par 1-0. Ils ont poursuivi dans la même veine au retour de l’entracte, mais leur acharnement n’a pas porté ses fruits et les Huskies ont doublé leur avance au milieu de l’engagement.

Puis, à la suite d’un cafouillage non loin du gardien Anthony Morrone, Peter Abbandonato a fait mouche à l’aide d’un vif tir des poignets auquel Morrone ne pouvait rien. Chose certaine, le vétéran des Huskies n’abandonne pas dans la lutte effrénée qu’il mène à Alexis Lafrenière, Ivan Chekhovich et Jeremy McKenna pour la tête des pointeurs de la LHJMQ alors qu’il compte désormais 33 points, un seul de moins que le prodige de l’Océanic, qui trône au sommet.

«On a joué avec eux tout le match et on leur a rien donné. Ce n’était pas un match de 4-0, mais on n’a pas su marquer», a mentionné Coxhead.

Le quatrième but a été inscrit après que Roy eut retiré son partant avec six minutes à écouler. Il a ensuite profité de la cause perdue pour donner l’occasion au jeune portier Marc-Antoine Bérubé-Jalbert de vivre ses premières minutes dans le circuit Courteau.

En vitesse

Patrick Roy avait décidé de mélanger ses cartes en défensive en jumelant le capitaine Benjamin Gagné aux recrues Félix-Olivier Chouinard et Dylan Schives alors que Sam Dunn complétait une paire avec Christian Huntley. Le duo Nicolas Savoie-Étienne Verrette est demeuré intact. «On aime tellement la situation entre Verrette et Savoie qu’on veut faire la même chose. On veut que Ben joue un rôle avec Chouinard et Schives et que Dunn joue avec Huntley. Huntley joue du bon hockey et ça nous permet de mettre un vétéran ayant de l’expérience avec les deux jeunes», a expliqué le «33»... Les Remparts poursuivront leur long périple à Val-d’Or ce soir où Mikaël Robidoux effectuera un retour attendu après avoir purgé ses 15 matchs de suspension pour une mise en échec à la tête contre Xavier Simoneau, des Voltigeurs...