Crédit : Eric Bolte-USA TODAY Sports

Impact

Les positions à améliorer chez l'Impact

Publié | Mis à jour

S’il y a une chose qu’on ne peut pas enlever à l’Impact de Montréal, c’est qu’il aura bataillé jusqu’à la toute fin du calendrier régulier pour une place en éliminatoires.

L’histoire, vous la connaissez.  La troupe de Rémi Garde aura échappé des matchs qu’elle ne pouvait se permettre de perdre. Et au final, ces ratés lui ont coûté un billet pour le tournoi d’après-saison.

Pourquoi ces échecs malgré plusieurs brillantes performances?

En raison de ces fameux mots qu’on a entendus trop de fois cette année : manque de profondeur et de finition.

Une chose est toutefois certaine, l’édition 2018 du onze montréalais a montré un meilleur visage que celle de 2017 et pourrait s’améliorer dès l’hiver prochain.

Beaucoup de décisions cruciales attendent le personnel du Bleu-Blanc-Noir en janvier. Même qu’on parle de la saison morte la plus importante de l’histoire du club.

Qui arrivera? Qui partira? Garde conservera-t-il le même dispositif?

Si c’est le cas et qu’il décide d’y aller en 4-3-3, l’entraîneur français devra y aller de quelques acquisitions dans les prochains mois, d’autant plus que des départs sont à prévoir.

Bref, Montréal devra compter sur quelques nouveaux visages, de fort calibre, afin de rivaliser avec les Atlanta United et Red Bulls de ce monde.

Après ce long prélude, voici donc les positions où l’Impact devra se renforcir l’an prochain pour faire les séries.

Un défenseur? Central ou latéral?

Quel casse-tête qu’est le cas de la défensive de l’Impact!

Les besoins de l’équipe à ces positions sont difficiles à cerner précisément, car on ne sait pas exactement ce qui va se passer dans les prochains mois.

Chose certaine, les arrières occupent beaucoup trop de places de joueurs internationaux. Ce qui fait en sorte qu’énormément d’argent dort présentement sur le banc. Suffit de penser à Victor Cabrera, qui n’a presque pas eu de temps de jeu en fin de saison.

De plus, Rod Fanni et Bacary Sagna sont dans les dernières années de leur carrière. Il faudra donc penser éventuellement à trouver un autre défenseur central  et un autre latéral droit. Peut-être que l’espoir Thomas Meilleur-Giguère, qui a brillé en prêt à Ottawa cette saison, aura droit à sa chance avec l’équipe première?

Un/des milieux de terrain

Au grand désarroi des partisans, «Nacho» Piatti n’est pas éternel. Et son seul souhait avant de quitter l’Impact est de pouvoir soulever le Coupe MLS. Il ne lui reste qu’une année de contrat!  

Mais pour ça, il faut pouvoir compter sur un autre atout qui peut contribuer à l’offensive de l’Impact, un milieu qui peut épauler Saphir Taïder dans ces tâches.

Cette année, il revenait souvent à Micheal Azira, après son acquisition en août, de contribuer à propulser l’attaque, mais ce dernier est surtout un milieu offensif. Ce rôle n’est pas vraiment le sien. Son retour avec l’Impact est à souhaiter pour 2019, mais surtout à titre de doublure à Samuel Piette au poste de milieu défensif.

Selon une rumeur lancée sur Twitter par le chroniqueur Nilton Jorge, le Bleu-Blanc-Noir s’intéresserait aux services de Romain Alessandrini, joueur désigné qui a passé les deux dernières saisons avec le Galaxy de Los Angeles.

L’acquisition de ce milieu offensif changerait carrément la donne en attaque! Le Français, ancien joueur de l’OM et du Stade Rennais, est à priori un ailier, mais pourrait sans doute évoluer dans l’axe. Il est un fin marqueur, très habile avec le ballon.

La preuve!

Le Galaxy, qui a raté les éliminatoires de très peu après s’être effondré devant le Dynamo à son dernier match de la saison, doit rebâtir son effectif. Il n’est pas impossible que l’équipe soit tentée de laisser partir Alessandrini.

Selon notre analyste soccer Vincent Destouches, l’Impact devrait également faire l’acquisition d’un autre relayeur comme Saphir Taider (un «huit»), qui pourra organiser le jeu et amener plus de qualités avec le ballon dans les phases de possession.

Et puisqu’un club n’est jamais à l’abri des blessures, pourquoi ne pas approcher un autre ailier ou un milieu offensif pour avoir la conscience tranquille?

«Piatti et Silva ne peuvent pas tout faire tout le temps. Ils ont besoin de soutien et de pouvoir souffler parfois. Et Garde doit pouvoir disposer de solutions sur le banc pour changer l’allure d’un match. Ce n’est pas le cas présentement», mentionne Destouches.

À moins que David Choinière, ralenti par les blessures en 2018, ne devienne enfin un facteur?

Un attaquant de pointe

Ah, ce fameux numéro neuf! Il en aura été question tout au long de l’année (et même en 2017). Et il ne faut pas d’incroyables connaissances footballistiques pour savoir qu’un attaquant de premier plan au sein du XI partant de l’Impact aurait assurément changé la donne en 2018.

Même le milieu de terrain Samuel Piette a affirmé que l’échec de la transaction «Jimmy Briand» à la fin du mercato estival a fait très mal à l’équipe.

Sans rien enlever à ce qu’a apporté Quincy Amarikwa au système de jeu après son arrivée en août, la place de l’Américain avec une équipe plus compétitive aurait été sur le banc, lui qui a raté d’innombrables chances de marquer au fil des matchs. Il suffit de penser au  match face au Toronto FC à la fin octobre, au Stade Saputo, lors duquel il a raté un filet ouvert.

Il y a fort à parier que Briand, qui a décidé de rejoindre les rangs des Girondins de Bordeaux à la place du onze montréalais, aurait mis plusieurs des ballons ratés par Amarikwa et Matteo Mancosu au fond des filets, ce qui aurait sans doute permis à l’Impact de gagner des points supplémentaires au classement.

L’Impact n’aura pas le choix d’acquérir un, voire deux finisseurs qui pourront compléter les élans d’un certain Ignacio Piatti.

Parmi les candidats; le nom de l’avant de l’AS Saint-Étienne Robert Beric a brièvement été lié au onze montréalais au cours de l’année... mais apparemment, il ne veut pas quitter le continent européen.

Alors, on sait que Rémi Garde et Nick De Santis focaliseront leurs efforts à aller des attaquants, et ce, surtout avec le départ de Mancosu, le retour incertain d’Amarikwa et le dossier tendu d’Anthony Jackson-Hamel.

Et un gardien?

Non. Pas besoin de gardien de but en ce moment. L’Impact compte sur une excellente relève dans les cages avec les prometteurs James Pantemis et Jason Beaulieu. Sans oublier un certain Evan Bush, qui négocierait une prolongation de contrat et un Clément Diop qui peut prendre le relais en cas de blessure.