Patrick Boivin

Photo : Patrick Boivin Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Alouettes

La finale de la Coupe Grey à Montréal en 2020?

Publié | Mis à jour

Pour une première fois depuis fort longtemps, les Alouettes ont décidé de faire deux bilans séparés. On connaît maintenant la raison de cette entorse à cette routine annuelle.

Le président Patrick Boivin et un contingent de l’organisation des Alouettes doivent se rendre à Toronto pour démontrer leur intérêt pour la présentation de la Coupe Grey de 2020 aux dirigeants de la Ligue canadienne de football (LCF). Ce qui signifie que son bilan et ceux du directeur général Kavis Reed et de l’entraîneur-chef Mike Sherman n’auront pas lieu avant jeudi dans le meilleur des cas.

Montréal n’a pas présenté cet événement d’envergure depuis 2008. On se souvient que cette finale avait été un franc succès avec une foule de plus de 66 000 spectateurs, la deuxième plus importante entre 1977 et 2017. La présence des Alouettes lors de ce match avait aidé à la cause même si les Montréalais s’étaient inclinés devant les Stampeders de Calgary au Stade olympique.

Cependant, les Alouettes ne sont pas les seuls à vouloir mettre la main sur les droits de cet événement. Les Tiger-Cats de Hamilton et les Roughriders de la Saskatchewan, qui ont inauguré de nouveaux stades dans les dernières années, seraient aussi dans la course. Si Regina a accueilli la finale en 2013, Hamilton n’a pas été l’hôte de cette fête du football canadien depuis 1996.

Convention à renégocier

Lorsqu’ils ont quitté leur vestiaire, les joueurs des Alouettes ne savaient pas quand ils allaient le retrouver. Et la raison est simple. Leur convention collective, ratifiée en 2014, viendra à échéance en mai 2019, soit deux semaines avant le coup d’envoi du camp d’entraînement.

À l’époque, même si la masse salariale de chaque formation avait grimpé à 5,5 millions $, les joueurs n’avaient pas eu l’avantage à la table des négociations. Cette fois, ils comptent bien être en demande au niveau du salaire des joueurs et de l’aide donnée aux athlètes après leur carrière dans la LCF.

Cette négociation pourrait avoir des allures de course contre-la-montre. En février prochain, une nouvelle ligue, l’Alliance of American Football League (AAFL), lancera ses activités. Selon nos informations, les huit formations de circuit offriraient des conditions très intéressantes aux joueurs qu’elles approchent.

Elles n’hésiteront pas à lancer des lignes du côté des joueurs de la LCF. Cependant, le circuit canadien n’a pas le luxe de perdre plusieurs joueurs de premier plan. Cette situation pourrait faciliter les discussions entre les deux parties durant les prochains mois.

John Bowman et Nicolas Boulay seront les représentants syndicaux des Alouettes.