TORONTO-RAPTORS-VS-BROOKLYN-NETS

Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

NBA

Chris Boucher a marqué ses premiers points dans la NBA

Publié | Mis à jour

À son premier match dans l’uniforme des Raptors de Toronto, le Québécois Chris Boucher n’a joué que 2 min 17 s, lundi soir à Milwaukee, mais ce fut suffisant pour inscrire ses premiers points dans la NBA.

Boucher a marqué un total de six points, dont quatre à partir de la ligne des lancers francs.

Cette présence fut beaucoup plus productive pour lui qu'au cours du seul match auquel il avait participé précédemment dans la NBA, soit en mars dernier, avec les Warriors de Golden State.

«Cette fois-là, je n’étais pas prêt, pour être honnête, s’est souvenu Boucher, dans une récente entrevue publiée sur le site web spécialisé Raptors Republic. J’étais nerveux. Avec Golden State. La foule était folle. Je pensais que j’étais prêt, mais quand je suis arrivé sur le court, j’ai réalisé que c’était mon premier match dans la NBA et j’étais tellement content.»

Boucher, qui n’avait joué qu’une seule minute, était alors fier du chemin parcouru après avoir subi une grave blessure au genou gauche durant son séjour universitaire avec les Ducks de l’Université Oregon. Ignoré au repêchage, il était malgré tout parvenu à atteindre son rêve de jouer au plus haut niveau. Envahi par les émotions, le Québécois n’avait pas marqué, y allant plutôt d’un lancer de l’extérieur qui n’avait même pas touché au panier. Boucher est le premier à en rire aujourd’hui...

À force de travailler

Depuis ce baptême de feu dans la NBA, l’athlète de 25 ans originaire de Montréal s’est retrouvé dans l’organisation des Raptors, vivant notamment une expérience mémorable au Centre Bell, le 10 octobre dernier, durant le calendrier préparatoire. Et c’est finalement lundi qu’il a réussi à mettre le ballon dans le cerceau.

«Il faut réaliser que beaucoup de choses ne viennent pas gratuitement, a également noté Boucher dans cette même entrevue accordée à Raptors Republic. Il faut travailler fort. Quand tu vois que ton travail paie, tu comprends que ce n’est pas venu à toi tout seul. Tu réalises que tes efforts sont la raison pourquoi ça arrive.»

Après une défaite de 124-109 subie lundi, les Raptors avaient rendez-vous avec les 76ers de Philadelphie, mardi soir, à Toronto.