Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes

Luc Brodeur-Jourdain émotif

Publié | Mis à jour

C’était inévitable, Luc Brodeur-Jourdain a livré un discours émotif sur le terrain après cette victoire en sol montréalais. Ce qui pourrait être sa dernière en carrière.

Les yeux dans l’eau, le colosse de 6 pi 2 po âgé de 35 ans et aux 10 saisons en carrière n’a pas voulu évoquer la retraite, mais c’est tout comme.

«C’était peut-être mon dernier match, comme ça peut l’être à chaque fin de saison. Il y a toujours une possibilité. C’est une magnifique ligue, a-t-il dit avec des trémolos dans la voix. C’est une forte possibilité que ça ait été mon dernier match à Montréal. On va voir ce qui va arriver.»

«Je suis fier de mon équipe. On a réussi à franchir 426 verges à l’attaque et mettre 40 points au tableau. C’est une belle performance. L’année a été difficile. Ça commence parfois mal, mais si on pouvait bien finir, on pourrait donner une erre d’aller aux jeunes pour la saison prochaine.»

Dernier tour de piste

LBJ écoule sa dernière année de contrat. Depuis quelques semaines, le centre qui a souvent laissé sa place sur la ligne de mêlée cette saison sentait que ce dernier tour de piste viendrait. Ses coéquipiers aussi...

«On ne sait jamais quand une carrière peut se terminer, a signalé Kristian Matte, grand ami de LBJ. Mais le football amène beaucoup d’émotions. Les Alouettes, ce n’est pas juste une équipe de foot. C’est notre vie, notre famille.

«Il n’y a pas beaucoup de gars qui peuvent jouer pour leur équipe locale, a-t-il enchaîné avec émotion. Aujourd’hui (dimanche), j’ai vu les vétérans réaliser de gros jeux, marquer des touchés et faire des sacs. C’est très spécial. Pour eux, finir en beauté à la maison, c’est important.»

Beau moment

À son 213e match en saison régulière en carrière, John Bowman s’est offert un cadeau : un premier touché ! Il a récupéré un ballon échappé dans la zone des buts.

«C’est un grand moment. Personne ne se souvient de mon retour de 45 verges sur une interception contre les Lions en séries, a-t-il raconté. Celui-ci était de toute beauté.»

L’ailier défensif qui ne pense pas encore à l’an prochain a noté la terrible fiche de son équipe cette saison, mais il a aussi souligné la combativité de ses coéquipiers.