AUTO-PRIX-MEX-F1-RACE

Crédit : AFP

F1

Quand les grands se respectent

Quand les grands se respectent

Christian Tortora

Publié 28 octobre 2018
Mis à jour 28 octobre 2018

Voilà, Lewis Hamilton a été sacré champion du monde de F1 pour la cinquième fois, rejoignant l’éternel Juan Manuel Fangio. Mais quelle image on va garder de cette accolade entre Hamilton et Sebastian Vettel après la course!

Moi, j’ai eu un coup de cœur. Ce grand respect entre des pilotes de cette classe, couronnés plusieurs fois champions du monde, nous fait réaliser à quel point nous avons un beau spectacle.

Ce Grand Prix du Mexique n’a pas été de tout repos pour Hamilton, avec deux arrêts aux puits. Les pneus n’ont pas pu tenir, ils se dégradaient trop facilement. 

Soulignons le brio du grand vainqueur de l’épreuve, Max Verstappen. Il a été auteur d’un exploit sur sa Red Bull, puisqu'il a su se défaire de Hamilton dès le départ, en plus de montrer une maîtrise pour maintenir les écarts avec tous ses poursuivants.

Pas une sinécure

À quelques tours de la fin de ce Grand Prix, Daniel Ricciardo était deuxième derrière le Néerlandais Verstappen, mais comble de malchance, il a malheureusement dû abandonner... C'était très dommage pour son équipe et cela a immédiatement profité à Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen, qui sont montés sur le podium.

En arrière, des bagarres, il y en a eues.

Avant de devoir lancer la serviette au 21e tour, le Mexicain Sergio Perez a livré une belle bataille à Charles Leclerc devant son public. C’était une chaude lutte, un tour après l’autre.

Et parlons de Lance Stroll! Il a fini 12e derrière Esteban Ocon, une belle performance.

Ce Grand Prix, il n’aura pas été une partie de plaisir pour tout le monde et on compte plusieurs abandons : Ricciardo et Perez, mais aussi Carlos Sainz et Fernando Alonso.

Maintenant, rendez-vous au Brésil dans 15 jours à Interlagos. Est-ce que Hamilton va ressortir le grand jeu? On l'espère!