Crédit : AFP

Tennis

Elina Svitolina termine en beauté!

AFP

Publié | Mis à jour

L'Ukrainienne Elina Svitolina, 7e joueuse mondiale, a remporté son premier grand tournoi dimanche à Singapour, en battant l'Américaine Sloane Stephens (6e) 3-6, 6-2 6-2, pour le dernier match de la saison du circuit féminin. 

Quatrième joueuse mondiale dès lundi, Svitolina, qui gagne le tournoi le plus prestigieux de sa carrière, à 24 ans, n'a encore jamais dépassé les quarts de finale en Grand Chelem (Roland-Garros 2015 et 2017, Internationaux d'Australie 2018).

Elle compte désormais 13 titres à son palmarès, dont quatre remportés cette saison, à Brisbane, Dubaï, Rome et donc Singapour.

Malgré un début de match raté, l'Ukrainienne a profité de la baisse d'intensité de l'Américaine, trop juste physiquement, dès la deuxième manche, pour s'imposer difficilement en 2h24, dans un match mené dans un faux rythme entre fautes directes et longs échanges.

Grâce à une baisse de régime de Stephens, 25 ans, dès la fin de la première manche, qui a commis plusieurs fautes directes, étant souvent trop passive, Svitolina, plus agressive, est revenue progressivement dans la rencontre, en remportant la deuxième manhce.

Dans la manche décisive, elle a brisé d'entrée après un jeu de près de 10 minutes, mais l'Américaine est revenue, profitant d'un passage à vide de Svitolina. Stephens a ensuite commis trois fautes directes, laissant s'envoler la victoire.

Svitolina, qui a dû batailler tout au long du tournoi, remportant trois matchs en trois manches, dont sa demi-finale contre Kiki Bertens (7-5, 6-7, 6-4), n'a plus perdu une finale sur le circuit WTA depuis 2016, soit neuf titres remportés en neuf finales disputées entre 2017 et 2018. Une première depuis Serena Williams en 2013.

Pour la première fois depuis l'instauration d'une phase de groupes au Masters de fin de saison il y a 15 ans, aucune des quatre premières têtes de série ne s'était invitée dans le dernier carré.