TORONTO-RAPTORS-VS-BROOKLYN-NETS

Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

NBA

Un départ historique pour Nick Nurse

Publié | Mis à jour

Ayant remporté leurs six premiers matchs, les Raptors de Toronto connaissent leur meilleur début de saison en 24 ans d’histoire.

Du coup, leur nouvel entraîneur-chef Nick Nurse ne pouvait imaginer un meilleur scénario qu’une fiche de 6-0 à ses premiers pas à la barre d’une équipe de la NBA.

«Personnellement, je ne regarde pas très loin dans l’avenir, a indiqué Nurse, expliquant qu’il n’a jamais pris la peine d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler son dossier après les 10 premiers jours de la saison. Je suis plus occupé que jamais à ce temps-ci de l’année et je pense à un maximum de trois matchs à l’avance.»

Nurse, qui occupait un rôle d’adjoint à l’entraîneur chez les Raptors depuis 2013 avant de remplacer Dwane Casey cet été, a démontré avec humour, en début de saison, qu’il préfère souvent prendre un match à la fois. L’entraîneur avait ainsi avoué aux journalistes qu’il ignorait à quoi ressemblait le calendrier des Raptors pour la semaine suivante.

Quoi qu’il en soit, Nurse connaît du succès. Après leurs cinq premières victoires, les Raptors avaient donc égalé leur meilleur départ survenu en 2015-2016. Ils ont brisé cette marque en battant les Mavericks de Dallas par le pointage de 116-107, vendredi soir, à Toronto.

La contribution de Kyle Lowry

Grandement satisfait du nouveau venu Kawhi Leonard, Nurse a aussi vanté les prouesses de Kyle Lowry depuis le début de la saison, lui qui a notamment récolté 20 points et 12 passes décisives dans la partie face aux Mavericks.

«Il est vraiment bon, a noté Nurse, à propos de Lowry. À chaque année, il semble vouloir s’améliorer. Il lit bien le jeu et est très bon pour trouver le bon coéquipier. Quand l’un est surveillé, il passe à la deuxième option.»

Nurse peut prendre bonne note : les Raptors disputent leur prochain match, lundi, à Milwaukee. Après quoi, ils recevront la visite des 76ers de Philadelphie, dès mardi.