SPO-ALOUETTES DE MONTRÉAL C. ARGONAUTS DE TORONTO

Crédit : Dario Ayala / Agence QMI

LCF

Alouettes : faire un cadeau aux partisans

Publié | Mis à jour

Les Alouettes disputent leur dernier match à domicile de la saison 2018, dimanche après-midi, alors qu’ils accueillent les Argonauts de Toronto au Stade Percival-Molson.

Pour des joueurs comme John Bowman et Chip Cox, ce sera la journée des adieux avec les partisans des Alouettes. Pour d’autres, les auditions se poursuivent pour plusieurs jeunes joueurs. Ils auront du temps de jeu pour faire montre de leurs habiletés.

Les hommes de Mike Sherman auront surtout l’opportunité d’offrir un cadeau à leurs partisans, qui n’ont pas été très gâtés cette saison. Ils n’ont été témoins que d’une victoire de leurs favoris à Montréal (1-7), et ce fut contre les Argonauts, le 24 août dernier.

Les Alouettes tenteront aussi de venger leur échec crève-cœur de la semaine dernière dans la Ville Reine. Parmi les joueurs qui voudront rebondir, il y a le botteur Boris Bede qui avait raté deux placements dans une cause perdante. L’ancien du Rouge et Or voudra terminer la saison en force pour s’assurer d’être de retour en 2019.

Cette semaine, lors d’un des entraînements, on a assisté à une drôle de scène. Lors des tentatives de placement, les coéquipiers se sont placés à quelques pieds de Bede pour le déconcentrer dans son travail. La mission a échoué, car le Français de souche a placé le ballon entre les poteaux à trois reprises en autant d’essais.

Manziel comme partant

Mike Sherman a confirmé que c’est Johnny Manziel qui sera le quart partant pour ce dernier match en sol montréalais.

L’entraîneur-chef des Alouettes n’a pas voulu indiquer si Antonio Pipkin ou Matthew Shiltz auront du temps de jeu lors des deux derniers matchs de la campagne. Pourtant, c’est le bon temps de continuer l’évaluation de ces deux jeunes pivots.

Ils représentent l’avenir des Alouettes à cette position et ils ont démontré de belles choses quand on les a envoyés sur le terrain.

Popp et Trestman en danger ?

Pendant ce temps, ça brasse du côté des Argonauts. Au cours de la dernière semaine, des rumeurs ont émané selon lesquelles le directeur général Jim Popp et l’entraîneur-chef Marc Trestman pourraient perdre leur emploi respectif au terme de la présente campagne.

Après avoir remporté la Coupe Grey l’an dernier, les Argos n’auront même pas la chance de défendre leur titre, alors qu’ils sont déjà exclus des éliminatoires. Ils ont un dossier (4-12) qui est en deçà des standards habituels de Trestman et des attentes des propriétaires de la concession torontoise.

La blessure de Ricky Ray dès le deuxième match de la saison a complètement bousillé les plans de cette formation. Popp et Trestman ont mal évalué le potentiel de la relève derrière le vétéran. James Franklin et McLeod Bethel-Thompson ont été incapables de relever ce défi même s’ils étaient entourés de plusieurs génies offensifs.

Au cours de la semaine, Mike Sherman a indiqué qu’il souhaitait revenir comme entraîneur-chef pour la saison 2019. Cependant, le directeur général Kavis Reed a refusé de confirmer que l’ancien de la NFL sera aux commandes de son équipe. Plus ça change, plus c’est pareil.