Impact

MLS: le momentum de fin de saison

Publié | Mis à jour

En MLS, les derniers matchs de la saison peuvent souvent servir à dicter l’allure des éliminatoires. Parlez-en à l’Impact de Montréal de 2015 ou même de 2016.

En 2015, le Bleu-Blanc-Noir a conservé un dossier de 7-2-2 à partir du mois de septembre avant d’être arrêté par le Crew de Columbus en demi-finale de l’Association de l’Est.

En 2016, c’était un peu moins glorieux, mais l’Impact n’avait échappé qu’un seul de ses quatre derniers duels. Toutefois, le Toronto FC avait mis fin aux espoirs du club montréalais en finale de l’Est.

«Je dirais qu’on doit arriver au baromètre des 10 derniers matchs de la saison, a souligné l’ancien capitaine de l’Impact Patrice Bernier lors de l’émission L’Impact cette semaine, jeudi. Pour certains, ça peut être cinq ou six, mais il faut être dans la conversation, il faut être proche des séries ou déjà être en position de les faire.

«Quand tu enchaînes des victoires, pour l’Impact ce n’était pas seulement 2015, mais également 2016, la confiance est là. [...] Et c’est ce qui permet de croire qu’on peut aller encore plus loin.»

Sans grande surprise, la formation qui possède ce momentum est le D.C. United de Wayne Rooney. La formation de la capitale américaine a une fiche de 7-0-2 depuis le 1er septembre. Viennent par le suite, les Sounders de Seattle (6-2-0), Atlanta United FC (5-2-0), Los Angeles FC (4-1-2) et l'Impact (4-1-2).

À voir dans la vidéo ci-dessus.