F1 United States Grand Prix - Race Day

Crédit : ATP/WENN.com

F1

Fernando Alonso a tempéré ses propos à l’égard de Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Le pilote automobile Fernando Alonso ne semble plus en vouloir au Québécois Lance Stroll relativement à l’accrochage les ayant impliqués tôt durant le Grand Prix de Formule 1 des États-Unis, dimanche, à Austin, au Texas.

Après avoir abandonné au premier tour, l’Espagnol a vertement critiqué son vis-à-vis de l’écurie Williams; le représentant de la Belle Province a d’ailleurs été jugé responsable de cet incident par les commissaires de la course qui l’ont obligé à effectuer un passage dans les puits.

Toutefois, Alonso voyait la situation autrement quelques jours plus tard.

«Cette épreuve fut décevante. J’ai roulé 600 mètres avant d’être frappé par-derrière. En regardant la reprise vidéo, personne ne pouvait faire quoi que ce soit. Il y avait trop de voitures à l’intérieur du virage 4. C’est simplement de la malchance. Maintenant, il faut se concentrer et bien se préparer afin d’obtenir d’excellents résultats au Mexique [en fin de semaine]», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le week-end passé, le conducteur de la formation McLaren avait blâmé certains rivaux, dont Stroll, pour sa récente mésaventure.

«C’est impossible d’affronter de tels pilotes sur la piste, avait-il dit sur les ondes radio. On ne devrait jamais leur permettre d’effectuer de tels départs et de provoquer des accidents dès les premiers instants d’une course.»

«C’est quand on prend le départ en milieu de peloton qu’on constate à quel point le niveau est bas, avait-il poursuivi par le biais de propos diffusés par "Le Journal de Montréal". On a l’impression d’affronter des amateurs. Faudra-t-il un gros accident pour que la Fédération internationale de l’automobile puisse enfin agir?»