Impact

Montrer un meilleur visage

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal garde certainement un souvenir amer de son dernier match contre le Toronto FC, alors qu’il s’était incliné au compte de 3-1 après avoir connu un début de match atroce dans la Ville Reine, à la fin août.

L’équipe aura donc à cœur de se reprendre, dimanche, alors qu’elle retrouvera son plus grand rival au Stade Saputo.

«On se prépare de notre côté, on connaît assez bien Toronto parce qu'on les a joués deux fois», a souligné l’entraîneur, Rémi Garde, en marge de l’entraînement du club, mardi.

«On a un autre visage à montrer par rapport à la dernière fois où on les a rencontrés et ça aussi, ce sera une source de motivation pour nous», a ajouté le technicien français.

Ne pas avoir de regrets

Il a été répété souvent, depuis le début du mois, que l’Impact n’a plus tout à fait son destin entre ses mains dans la course aux éliminatoires, puisque l’équipe doit autant compter sur ses propres victoires que les échecs de ses rivaux pour y accéder.

Par conséquent, la seule chose que le club peut faire, c’est gagner les deux derniers matchs qui restent à son calendrier régulier.

«On va se concentrer sur nos deux matchs, a assuré le défenseur Rudy Camacho. On va essayer de gagner les deux matchs pour ne pas avoir de regrets parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer à côté.»

Le joueur français a indiqué que l’équipe «est en confiance» après avoir remporté une victoire décisive à son dernier match, contre le Crew le 6 octobre.

«On reste sur un bon résultat, donc on aborde très bien cette semaine», a-t-il souligné.

Garde a vu sensiblement la même chose.

«Sur les derniers entraînements, je sens mes joueurs extrêmement concentrés en combattifs», a-t-il analysé.