Crédit : AFP

F1

Lance Stroll se plaît au pays des cowboys

Publié | Mis à jour

Avec quatre courses à faire avant de clore une saison difficile, le Québécois Lance Stroll aura l’occasion d’oublier quelque peu ses tracas à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 des États-Unis dimanche, à Austin, au Texas.

Le pilote de l’écurie Williams a indiqué qu’il appréciait particulièrement cette visite annuelle au sud des États-Unis.

«Le Texas, c’est le Texas, et c’est génial!, s’est exclamé Stroll dans un communiqué. J’aime tout de cet endroit et particulièrement les barbecues. Je vais porter mon chapeau de cowboy et mes bottes encore une fois cette année.»

Un circuit unique

Inauguré lors du Grand Prix des États-Unis en 2012, le circuit des Amériques est rapidement devenu un des favoris des pilotes, charmés par son premier virage. Tout juste après la ligne de départ, ils doivent négocier une montée de 11 % qui mène à un virage serré à gauche au sommet d’une colline.

«Il y a le premier secteur avec les esses et la montée menant au premier virage est vraiment impressionnante. Effectuer un tour est vraiment amusant», a dit Stroll.

«La piste est moderne, mais elle met vraiment au défi les pilotes et les voitures avec quelques changements d’élévation radicaux, dont la montée impressionnante menant au virage 1, a quant à lui expliqué le directeur technique de Williams Paddy Lowe. L’aérodynamique, les moteurs et les suspensions sont mis à rude épreuve, mais les équipes et les pilotes apprécient vraiment cette course.»

Dégradation

L’année dernière, Stroll avait terminé 11e, à la porte des points, au terme d’une course qui avait mené la vie dure à ses pneus. Il avait par ailleurs effectué deux arrêts, alors que la stratégie initiale n’en prévoyait qu’un.

«Nous avons eu beaucoup de problèmes avec les pneus et j’ai dû m’arrêter deux fois en raison de la dégradation. Ce n’était pas idéal.»