Crédit : AFP

UFC

Khabib Nurmagomedov solidaire avec Zubaira Tukhugov

Publié | Mis à jour

Le Russe Khabib Nurmagomedov, champion des poids légers de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), promet de quitter l’organisation du président Dana White si jamais des sanctions sont maintenues contre son compatriote Zubaira Tukhugov.

White avait effectivement laissé entendre plus tôt cette semaine que Tukhugov, qui était monté dans l’arène pour s’en prendre à Conor McGregor au terme du récent combat entre celui-ci et Nurmagomedov, n’allait plus jamais se battre dans l’UFC.

«Si tu décides de le congédier, tu dois savoir que tu vas me perdre aussi», a écrit Nurmagomedov sur son compte Instagram, en s’adressant à White.

Or, Nurmagomedov fait lui-même l’objet d’une possible suspension par l’UFC. Il pourrait aussi perdre son titre mondial.

Samedi dernier, lors de l’UFC 229, Nurmagomedov avait provoqué une mêlée après avoir vaincu McGregor. Il avait sauté par-dessus la clôture entourant l’octogone pour s’en prendre à Dillon Danis, l’entraîneur de jiu-jitsu de son adversaire.

«Pourquoi tu n’as pas congédié personne quand son équipe a attaqué l’autobus et blessé des gens? Ils auraient pu tuer quelqu’un. Pourquoi personne n’a rien dit à propos des insultes concernant mon pays, ma religion et ma famille?», a également questionné Nurmagomedov dans sa sortie de jeudi sur les réseaux sociaux.

Le combattant faisait alors allusion à un incident survenu en avril dernier où McGregor et sa garde rapprochée s’en sont pris à un autobus transportant plusieurs combattants, après un événement promotionnel en vue de l'UFC 223.

«Si tu crois que je vais garder le silence, tu te trompes», a ajouté Nurmagomedov.