F1

Lewis Hamilton tout près du titre, Lance Stroll 17e

Publié | Mis à jour

En remportant le Grand Prix du Japon, dimanche sur le circuit de Suzaka, Lewis Hamilton a pris une sérieuse option sur le Championnat des pilotes tandis que le Québécois Lance Stroll a dû se contenter d’une 17e place.

Le pilote de l’écurie Mercedes a maintenant une avance de 67 points sur son plus proche poursuivant, Sebastian Vettel (Ferrari). Il n’a qu’à engranger huit points de plus que Vettel aux États-Unis dans deux semaines pour s’assurer de remporter un cinquième titre mondial en carrière.

Fait à noter, Hamilton a remporté toutes les courses de F1 disputées au circuit des Amériques, près d’Austin au Texas, depuis 2014.

«J’avance une course à la fois, a affirmé Hamilton, préférant ne pas célébrer tout de suite, au site de la F1 après l’épreuve. Nous nous sommes améliorés de course en course cette année alors j’espère vraiment que nous pourrons gagner. Nous connaissons normalement du succès à Austin. J’ai hâte de voir ce que notre bolide peut faire là-bas.»

Doublé Mercedes

Mercedes a réussi un doublé dimanche au Japon puisque Valtteri Bottas a arraché la deuxième position. Max Verstappen, de Red Bull, a complété le podium.

En décrochant sa troisième place, le Néerlandais ne s’est toutefois pas fait d’amis chez Ferrari. Il est en effet entré en contact avec Vettel au huitième tour. L’Allemand a ensuite perdu le contrôle de son véhicule et s’est retrouvé en 19e place. Il a terminé l’épreuve au sixième rang.

«Je voulais dépasser [Verstappen], mais pas à tout prix, a indiqué Vettel. Dès qu’il m’a vu, il a voulu se défendre, mais j’avais la ligne de course à l’intérieur. Quand il réalise qu’il y a quelqu’un près de lui, à mon avis, il pousse quand tu ne devrais pas le faire.»

En début de course, Verstappen a également eu un petit accrochage avec Kimi Raikkonen, qui lui a coûté une pénalité de cinq secondes.

Le coéquipier de Verstappen chez Red Bull, Daniel Ricciardo, a quant à lui livré une brillante performance en terminant quatrième après être parti 15e sur la grille.

Stroll (Williams) n’a pas connu une course de tout repos. Il a notamment écopé d’une pénalité de cinq secondes pour avoir poussé Fernando Alonso (McLaren) hors-piste au premier tour.