Crédit : MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL / AGENCE QMI

Alouettes

Une lourde commande pour les Alouettes

Publié | Mis à jour

Avec une fiche de 3-11, les Alouettes sont pratiquement assurés de rater les éliminatoires et le résultat du prochain match, prévu lundi à Montréal contre les puissants Stampeders de Calgary, risque fort de confirmer le tout.

«Tu ne peux pas te concentrer sur un seul point contre eux, a indiqué plus tôt cette semaine l’entraîneur-chef des Alouettes Mike Sherman, reconnaissant la puissance des Stampeders autant à l’attaque qu’en défensive. C’est comme un match éliminatoire pour nous, c’est un gros match. Nous avons l’opportunité de battre un club comme celui-là. Nous avons hâte de jouer.»

Le précédent rendez-vous entre les Alouettes et les Stampeders s’était conclu par une défaite de 25-8 du club montréalais, le 21 juillet dernier, à Calgary.

Il faut toutefois mentionner que les Alouettes avaient alors misé sur Matt Shiltz et Drew Willy comme quarts. Tyrell Sutton, qui a récemment été échangé aux Lions de la Colombie-Britannique, était pour sa part le porteur de ballon.

Contrôler le jeu

Force est de constater que la formation offensive est considérablement différente.

«Nous avons des joueurs plus jeunes à plusieurs positions, a lui-même constaté le demi offensif William Stanback, qui est âgé de seulement 24 ans. Nous ne sommes ni meilleurs ni pires. Il faudra surtout se servir de tous nos outils pour gagner des matchs. L’objectif demeure de bien se préparer et de faire ce qu’on à faire.»

En exploitant un peu plus le jeu au sol, les Alouettes pourraient notamment contrôler le ballon et éviter ainsi que l’attaque dévastatrice des Stampeders se retrouve continuellement sur le terrain.

Depuis le début de la saison, les Stampeders ont remporté 11 de leurs 13 premiers matchs. Le quart-arrière Bo Levi Mitchell a notamment lancé 29 passes de touché, un sommet dans la Ligue canadienne de football. Il a par ailleurs subi seulement neuf interceptions.