National League Tiebreaker Game - Milwaukee Brewers v Chicago Cubs

Crédit : AFP

Baseball - MLB

Mes prédictions pour les séries de division

Mes prédictions pour les séries de division

Rodger Brulotte

Publié 04 octobre 2018
Mis à jour 04 octobre 2018

Les séries de division s’amorcent jeudi dans la Ligue nationale de baseball. Les Rockies du Colorado y participent pour la première fois depuis 2009.

Malgré le fait qu’ils ont battu les Cubs de Chicago, ils ont démontré un manque d’opportunisme et de puissance autant contre les Cubs que contre les Dodgers de Los Angeles dans les séries.

Les deux matchs précédents ont affaibli la rotation de lanceurs partants et les releveurs des Rockies ont été utilisés à outrance. Dans le premier match, le partant Antonio Senzatela devrait lancer au moins six manches.

Tandis que pour les Brewers de Milwaukee, ils sont frais et dispos. Au sein de la formation, il y a au moins trois frappeurs redoutables : Christian Yelich, Ryan Braun et Jesus Aguilar.

Le gérant Greg Counsell peut compter sur trois lanceurs partants de qualité en Tyler Anderson, Kyle Freeland et German Marquez.

Mon choix : les Brewers.

Dans l’autre série dans la Ligue nationale,  les Braves d’Atlanta seront les visiteurs à Los Angeles.

L’an dernier, les Dodgers ont subi la défaite dans le septième match de la Série mondiale. À pareille date l’an dernier, l’actuel directeur général des Braves, Alex Anthopoulos, était  le vice-président des opérations baseball des Dodgers. Cela est certainement un atout stratégique  pour les Braves, mais ce ne sont pas les chiffres qui te font gagner, mais le rendement des joueurs.

Les deux équipes ont de bons lanceurs partants. Offensivement, les Dodgers ont établi une marque d’équipe pour le nombre de circuits. Par contre, plus souvent qu’autrement, ce sont les releveurs qui décident le résultat d’un match. Les Braves ont un bon groupe de releveurs, tandis que chez les Dodgers, c’est une boîte à surprises.

Mon choix est sentimental pour le directeur général montréalais Alex Anthopoulos : les Braves.

Vendredi, je vous reviendrai avec la Ligue américaine.