LNH

Brad Marchand s'en prend sauvagement à Lars Eller

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Bruins de Boston Brad Marchand a encore sévi sur la patinoire, et ce, dès le premier match du calendrier régulier, mercredi, et il ne semble pas s’en faire avec les possibles conséquences de son geste.

Humiliés au compte de 7-0 par les Capitals de Washington, les joueurs de l’équipe du Massachusetts n’ont pas apprécié voir le joueur d’avant Lars Eller les narguer près de leur banc après qu’il eut marqué un but. Quelques instants plus tard, Marchand a répliqué en jetant les gants sans avertissement devant le Danois.

Or, Eller est sorti passablement amoché de ce duel inattendu, car son rival lui a asséné de solides coups de poing au visage, de sorte que l’ancien du Canadien de Montréal en a été quitte pour une sévère coupure, largement visible près du front. Marchand, qui risque encore de subir les foudres du service de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale de hockey, a écopé d’une punition majeure pour s’être battu, d’une pénalité pour avoir été l’instigateur d’un combat et de 10 minutes pour inconduite.

Aucun regret chez les Bruins

«Sa célébration n’était pas nécessaire. Il s’est dirigé devant notre banc et a festoyé avec un pointage de 7-0. Donc, je lui ai fait savoir ça», a commenté le numéro 63 aux journalistes.

«Brad est un gars ayant de la fierté et je pense qu’Eller a un peu trop fêté après son but. C’est son choix, mais Brad lui a montré que c’était inacceptable. C’est tout et on passe à autre chose», a ajouté l’entraîneur-chef des Bruins, Bruce Cassidy.

Les Capitals réclament justice

Dans le camp adverse, tous espèrent que la LNH se montrera aussi sévère à l’égard de Marchand qu’à l’endroit de Tom Wilson, suspendu 20 matchs pour un coup asséné à Oskar Sundqvist, des Blues de St. Louis. Aussi, le vétéran T.J. Oshie a fait un parallèle entre les deux gestes disgracieux commis en l’espace de quelques jours.

«Je pense premièrement que c’est malheureux pour Tom, car la ligue a décidé d’en faire un exemple. Ils ont établi des normes, ils ne veulent plus de coups salauds. Le jeu impliquant Tom [dimanche] concernait une séquence sur la glace et il a frappé un gars ayant eu possession de la rondelle durant une milliseconde, a-t-il dit aux médias. Puis, vous avez ce coup de poing sournois que Lars a encaissé. Vu que la ligue a mis en place des standards et que Marchand a déjà eu ses problèmes avec elle, nous avons confiance de voir la LNH faire ce qu’il faut.»