Crédit : MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL / AGENCE QMI

Alouettes

Les Alouettes en mal de victoires

Publié | Mis à jour

Bien que soulagé d’avoir enfin réussi sa première passe de touché dans la Ligue canadienne de football, Johnny Manziel était mitigé au terme de la rencontre de dimanche, au stade Percival-Molson, contre les Roughriders de la Saskatchewan.

«Une victoire m’aurait rendu plus heureux, a lancé le pivot de 25 ans. On avait un bon rythme en première demie, alors que nous avons mis 17 points au tableau. On commençait à bien bouger le ballon et à bien courir, mais ç’a stagné un peu au troisième. Il faut juste être plus constants.»

«Personnellement, je me sentais vraiment bien, a poursuivi Manziel. J’avais de bonnes jambes, un bon rythme pour me placer et lire le jeu, et je sentais que je pouvais en faire davantage avec le ballon. Quoique j’aurais pu décocher un peu plus.»

Outre les signes de progressions indéniables de son quart-arrière, l’entraîneur-chef des Alouettes n’a pas caché sa préoccupation au terme de la rencontre.

«Nous sommes compétitifs, mais nous ne gagnons pas de matchs, a déploré Mike Sherman. Nous avons de bons partisans. Peut-être que le stade n’est pas rempli à craquer, mais on les entend, ils sont loyaux, ils restent jusqu’à la fin. Nous devons apprendre à gagner à la maison, ce que nous n’avons réussi à faire qu’une seule fois cette saison. C’est notre incapacité à gagner devant nos partisans qui est le plus frustrant.»

Les Alouettes comptent seulement trois victoires en 14 matchs cette saison. Deux d’entre elles ont été obtenues sur des terrains étrangers, soit à Regina et à Ottawa. Au stade Percival-Molson, ils n’ont réussi à vaincre que les Argonauts de Toronto, à la fin août.

«C’est dur de perdre comme ça. Personne n’est content de notre fiche, et de la situation dans laquelle on se trouve. Mais je ne suis pas découragé et je ne vois pas de découragement dans le vestiaire, a ajouté Manziel. On va continuer à aller de l’avant et à jouer avec fierté. J’ai espoir pour le reste de la saison.»

À toute fin pratique éliminés de la course aux séries éliminatoires, les Alouettes ont encore quatre matchs à disputer d’ici la fin du calendrier régulier. Leurs prochains adversaires seront les Stampeders de Calgary.