Crédit : AFP

Boxe

Anthony Joshua au sommet de la montagne

Anthony Joshua au sommet de la montagne

Bernard Barré

Publié 26 septembre 2018
Mis à jour 26 septembre 2018

Le champion du monde unifié des poids lourds WBA-IBF-WBO Anthony Joshua (22-0-0, 21 K.-O.) a confirmé sa domination dans cette division en se débarrassant de l’ancien champion du monde et médaillé d’or des Jeux olympiques d’Athènes en 2004, le Russe Alexander Povetkin (34-2-0, 24 K.-O.) au septième round. La lourdeur des coups du médaillé d’or des Jeux olympiques de Londres en 2012 a provoqué la chute qui annonçait le début de la fin.

Fortement négligé des parieurs, avec raison, Povetkin a tout donné à l’entame du combat, parvenant même à faire plier les genoux au géant britannique au premier round sur un court crochet du gauche. Toutefois le temps ne pouvait jouer en sa faveur. Povetkin est plus vieux de onze ans (39 ans contre 28 ans), moins grand de quatre pouces (6 pi 2 po contre 6 pi 6 po), plus léger de 23 lb (222 lb contre 245 lb) et possède une portée plus courte de  pouces (75 po contre 82 po). Conclusion, une disproportion évidente qui pouvait laisser prévoir ce genre de conclusion.

Dix-sept divisions de poids différentes sont en vigueur dans la boxe professionnelle pour permettre un équilibre. Malheureusement, à partir de 200 lb, le chemin est libre à des écarts parfois épeurant pour le petit homme dans les circonstances, comme pour les spectateurs qui constatent le danger évident. Certes, certains s’en sont bien tirés à une époque plus lointaine. Mike Tyson étant considéré comme le dernier à ce chapitre, mais les Lennox Lewis, les frères Klitschko et maintenant Joshua ont changé la donne. Ces géants ont profité d’un physique imposant, qui est bien souvent associé à une puissance terrifiante et laisse peu de chances à leurs adversaires.

Deontay Wilder (40-0-0, 39 K.-O.), le champion du monde WBC, qui affrontera l’ex-champion du monde unifié Tyson Fury (27-0-0,19 K.-O.), le 1er décembre prochain, sera quant à lui favori, malgré les concessions sur le plan physique au géant britannique. Toutefois, grâce à son talent et à sa puissance, il devrait logiquement conserver sa ceinture qui mettrait la table à l’unification totale contre Joshua en 2019. Rendu là, Wilder, qui se présente sur le ring au poids avoisinant les 220 lb, risque de vivre des moments difficiles. Quand la crème de la crème affronte la crème.

Espérant que Tyson Fury ne viendra pas mêler les cartes, car ce combat prévu pour 2019 pourrait dépasser les 100 000 spectateurs. Plus de 80 000 personnes étaient entassées au stade Wembley de Londres samedi dernier. La boxe à son meilleur... si tu as de bonnes longues vues.