Photo : Tim Alarie Crédit : Photo COURTOISIE Jocelyn Falardeau

Golf

Tim Alarie en quête d'un triplé

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le golfeur Tim Alarie pourrait écrire une page d’histoire du Circuit Canada Pro Tour en devenant le premier joueur à gagner le même tournoi trois années consécutives, à l’occasion du Championnat des joueurs Honda présenté mardi et mercredi, au club de golf Le Portage, à L’Assomption. 

Le double champion en titre sera parmi les 81 concurrents prenant part au dernier tournoi de la saison doté d’un enjeu de 40 000 $, dont 7000 $ iront au vainqueur. 

Pour réaliser le triplé, Alarie devra écarter quelques grandes pointures, incluant Stephane Dubois, Marc-Étienne Bussières et Max Gilbert, gagnant de la Classique Acura la semaine dernière. 

Respectivement troisième, cinquième et 11e au classement national, Dave Lévesque, Pierre-Alexandre Bédard et Sonny Michaud seront la partie, ainsi que Joey Savoie, membre de l’équipe amateur 2018 de Golf Canada. 

«Que le championnat retourne au club Le Portage où j’ai gagné l’an dernier, ne fait qu’augmenter mon niveau de confiance, a dit Alarie dans un communiqué. Et pourquoi pas jamais deux sans trois, comme dit le diction?» 

À 27 ans, Alarie vit les meilleurs moments de sa carrière. Outre ses deux conquêtes précédentes du Championnat des joueurs Honda, il compte une victoire à l’Invitation Desjardins plus tôt cette saison. 

«J’avoue que je retire une certaine fierté d’être le seul à revendiquer trois victoires individuelles au Circuit Canada Pro Tour», a-t-il mentionné. 

Un homme occupé 

Alarie cumule les doubles fonctions de professionnel en titre au club Saint-Jérôme et d’adjoint de son père Sylvain, qui agit comme surintendant du parcours dont il est propriétaire. 

«Je ne peux demander mieux comme patron, a-t-il ajouté. Si je n’ai pas de tournoi, je fais régulièrement mes 40 heures semaine sur le parcours. Mon père m’encourage tellement qu’il me sert de cadet en tournoi. Il était d’ailleurs à mes côtés lors de mes trois premières victoires professionnelles.» 

La carrière d’Alarie n’a pas tardé à prendre son envol puisqu’à son deuxième tournoi professionnel, en 2015, il avait terminé deuxième à la Classique Acura. 

A-t-il parfois l’impression de vivre un rêve? 

«J’apprécie tout ce qui m’arrive, a-t-il continué. Je joue au golf depuis l’âge de 3 ans et rien n’a changé depuis le début. Chaque fois que je mets les pieds sur un parcours, je veux m’amuser le plus possible, que ce soit en tournoi ou pendant une partie entre amis.»