Tennis

La Coupe Laver en cinq points

Publié | Mis à jour

La Coupe Laver a séduit de nombreux amateurs de tennis l’année dernière alors qu’elle était présentée pour la première fois, à Prague, en République tchèque. À Chicago cette année, elle compte désormais s’inscrire comme un incontournable du calendrier.

Mais pour l’amateur de sports qui ne suit pas quotidiennement les aléas des meilleures raquettes au monde, la Coupe Laver reste tout de même méconnue.

TVA Sports diffusera les trois journées de compétition, les 21 et 22 septembre, entre 14h00 et 23h00, ainsi que le 23 septembre, entre 13h00 et 20h00.

Voici un résumé...

1. Une compétition par équipe

À la base, la Coupe Laver, qui a été créée par le Suisse Roger Federer et sa garde rapprochée, est une compétition par équipe qui se joue sur trois jours entre Équipe Europe et Équipe Monde. Pour les amateurs de golf, une comparaison avec la Coupe Ryder est de mise.

Chaque jour, quatre matchs sont présentés; trois en simple et un en double.

Pour une victoire lors du premier jour, une équipe récolte un point. Le deuxième jour, c’est deux points. Et le troisième, c’est trois points.

L’équipe qui accumule le plus de points à la fin des trois jours est déclarée gagnante

2. Les gros noms

Si la Coupe Laver attire autant, c’est en raison, notamment, de la présence des meilleurs joueurs au monde. Cette année, 10 des 12 joueurs présents sont parmi le top 20 mondial.

Équipe Europe sera composée du Suisse Roger Federer (2e), du Serbe Novak Djokovic (3e), de l’Allemand Alexander Zverev (4e), du Bulgare Grigor Dimitrov (7e), du Belge David Goffin (11e) et du Britannique Kyle Edmund (16e). Elle sera menée par une des légendes du tennis, le Suédois Björn Borg.

De son côté, Équipe Monde sera composée du Sud-Africain Kevin Anderson (9e), de l’Américain John Isner (10e), de l’Argentin Diego Schwartzman (14e), de l’Américain Jack Sock (17e), de l’Australien Nick Kyrgios (27e) et de l’Américain Frances Tiafoe (40e). Elle sera menée par le bouillant américain John McEnroe.

Et si les matchs de simple seront assurément relevés, ceux de doubles seront extrêmement intrigants. L’an dernier, Federer et Rafael Nadal avaient disputé un match côte à côte pour la première de leur carrière. Cette année, le Suisse sera jumelé à Djokovic...

La Coupe Laver est de retour - TVA Sports

3. Trois jours de compétition...

Même s’il n’y a aucun point au classement associé à cette compétition, les joueurs qui y participeront voudront être déclarés les vainqueurs.

L’an dernier, Federer et Kyrgios se sont disputé un superbe match névralgique. L’Australien avait obtenu une balle de match, mais c’est Federer qui était sorti vainqueur pour donner la victoire à Équipe Europe.

4. ... dans une ambiance décontractée

Mais l’ambiance reste tout de même bon enfant.

On l’a vu l’an dernier avec des joueurs comme Kyrgios et le jeune Canadien Denis Shapovalov, qui n’hésitaient pas à être démonstratifs sur le côté du terrain, d’où ils regardaient les matchs.

Les Federer et Nadal, notamment, faisaient de même pour Équipe Europe.

Non seulement la Coupe Laver propose des matchs enlevants, mais elle présente également un spectacle où les joueurs n’hésitent pas à dévoiler une partie de leur personnalité.

5. Hommage à Rod Laver

La Coupe Laver se veut un clin d’œil à la légende du tennis qu’est l’Australien Rod Laver.

Si le tennis actuel est à ce niveau en 2018, un demi-siècle plus tôt, c’est Laver qui en construisait certaines de ses fondations les plus solides.

En ce moment ce sont les Federer, Nadal et Djokovic qui sont les rois du tennis masculin. Avant eux, il y a eu les Pete Sampras, Andre Agassi et Boris Becker. Et avant, c’était Ivan Lendl, McEnroe, Borg, Jimmy Connors, Mats Wilander, Guillermo Vilas et compagnie.

Mais avant toutes ces légendes, il y avait Rod Laver.

Laver a réussi à remporter les quatre tournois du Grand Chelem en une saison... à deux reprises. En 1962, alors que les professionnels n’y étaient pas admis, Laver a été sacré champion aux Internationaux d’Australie, à Roland-Garros, à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis.

Puis en 1969, il a réussi l’exploit dans les balbutiements de l’Ère moderne du tennis (en 1968), alors que les professionnels ont pu participer aux épreuves majeures.

Dans l’histoire, seul le Britannique Don Budge, en 1938, a été en mesure de remporter les quatre grands rendez-vous d’une saison de tennis.

L’horaire

Si l’horaire des matchs n’est pas encore complètement déterminé, voici celui de vendredi, sur les ondes de TVA Sports.

14H : Grigor Dimitrov (EUR) c. Frances Tiafoe (MON) suivi de Kyle Edmund (EUR) c. Jack Sock (MON)

20H : David Goffin (EUR) c. Diego Schwartzman (MON) suivi de Novak Djokovic / Roger Federer (EUR) c. Kevin Anderson / Jack Sock (MON)