Impact

L’Impact heureux de retrouver le NYC FC au Stade Saputo

Publié | Mis à jour

L’Impact retrouvera le New York City FC au Stade Saputo, samedi, un peu plus de deux mois après avoir été corrigé par celui-ci au Yankee Stadium.

Un match pour lequel le onze montréalais n’était pas dans les meilleures dispositions.

«Ce n'est pas une excuse, mais les conditions étaient difficiles, on avait joué beaucoup de matchs, il y avait beaucoup de fatigue et de rotation dans le onze partant», a raconté le milieu de terrain Samuel Piette au sujet de la défaite de 3-0 du 11 juillet.

Son coéquipier Saphir Taïder a bien compris ce qui avait fait la différence dans ce match.

«Dans la première mi-temps c'était 0-0, si je me souviens bien, on était bien en place, bien en bloc, et ensuite en deuxième mi-temps, on prend un but sur une frappe soudaine, a rappelé l’international algérien. Après ce but on s'est désorganisés, on a voulu marquer nous aussi et on en a pris un deuxième. Il nous a peut-être manqué cette maturité qu'on n'avait pas dans le passé, qu'on a justement réussi à trouver lors du dernier match.»

Et il y a le Yankee Stadium...

«Le terrain de NYCFC c'est pas le meilleur, pas le plus grand et on ne pouvait pas jouer notre jeu comme on le voulait, a souligné Piette. Avoir un grand terrain (au Stade Saputo) joue à notre avantage, je pense que ça a été le cas à Philadelphie. Le terrain était très grand et on a très bien fait avec la balle.»

Taïder croit également que le Stade Saputo conviendra beaucoup plus à l’Impact.

«Il n'y avait pas d'espace (au Yankee Stadium), la pelouse n'était pas très bonne non plus, a-t-il expliqué. Au Saputo, on a nos repères, le stade est large, la pelouse est très bonne donc le ballon va vite. On est une équipe qui aime bien jouer au ballon malgré tout et ça va nous aider parce que New York est une équipe qui n'aime pas courir derrière la balle.»

L’Impact accueillera le NYC FC en étant sûr de sa formule après avoir remporté des grosses victoires contre l’Union de Philadelphie et les Red Bulls de New York.

«Ça fait plusieurs matchs qu'on joue de la même façon, qu'on défend assez bas, très solide et qu'on va sur la contre-attaque, c'est ce qui fait en sorte qu'on a du succès. On sait comment on doit approcher ce match-là», a résumé Piette.

Voyez le reportage de Nicolas A. Martineau dans la vidéo ci-dessus.